Le sacrement de la Confirmation

Publié le par ULTD & LTD

confirmation-onction.jpgLa fête de la Pentecôte approche, le sacrement de la Confirmation est souvent donné en cette occasion. Voici quelques réflexions concernant ce sacrement.

Certains disent que la Confirmation n'est pas nécessaire, car en recevant le Baptême, ils ont déjà l'Esprit Saint. D'autres, exhortés sans cesse par des parents bons pratiquants, demandent ce sacrement pour leur faire plaisir ou pour qu'ils les laissent tranquilles. N'étant pas reçu de leur plein gré, ce sacrement ne leur apporte probablement aucun bien. En effet, à travers les sacrements, Dieu dispense Ses grâces par les mains de l'Église, mais si nous n'ouvrons pas notre cœur et nos mains pour les recevoir, Dieu respecte notre liberté et ne peut les faire entrer de force en nous. Ainsi, quand nous refusons un sacrement, nous refusons de recevoir les grâces de Dieu, et nous seuls en subissons les pertes et conséquences.

Il est vrai que par le Baptême que nous avons reçu étant enfants, l'Esprit Saint est venu en nous, mais nous n'en étions pas conscients. L'Esprit Saint reste donc en attente au fond de notre cœur comme un feu qui couve. Quand notre conscience est assez développée, nous avons besoin du feu pour nous en servir, il nous faut donc tisonner pour allumer le feu. C'est toujours le même feu en nous, mais avant il brûlait sans flamme, maintenant il brûle à grandes flammes. On peut voir la Confirmation comme cette action d'attiser le feu. Ce feu est donc l'Esprit Saint en nous et il ne peut allumer notre cœur et éclairer notre esprit que si nous l'entretenons.

On veut souvent marquer les étapes importantes de sa vie par des fêtes spéciales, par exemple, les jeunes filles célèbrent de manière particulière leur seizième anniversaire, à l'âge où elles sont parvenues à leur plein développement et peuvent devenir autonomes. De même, généralement la Confirmation est reçue au moment où notre esprit a atteint un certain niveau de développement, suffisant pour reconnaître Dieu et vouloir délibérément mener une vie digne d'un enfant de Dieu.

Imaginons un fils de roi, petit, il n'est pas conscient de son statut spécial, jusqu'au jour où le roi organise une fête solennelle pour présenter au peuple le prince, l'héritier du trône royal. Après cette fête, il est conscient qu'il est fils de roi et qu'il deviendra lui-même roi dans l'avenir; il fait plus attention à sa manière de se comporter. Un mentor veille sur son éducation pour le préparer à devenir un roi digne de ce nom. De même, par la Confirmation, nous sommes plus conscients de notre statut d'enfants de Dieu, Roi du Royaume d'Amour, nous voulons certainement développer notre connaissance, perfectionner notre personnalité afin de vivre dignement notre qualité de princes et princesses de ce royaume. L'Église, habilitée par Dieu, nous guide par son enseignement et dispense des grâces par les sacrements, afin de nous aider à atteindre les dimensions d'un enfant de Dieu. 


Source de la photo
http://service-liturgie-sacrement-nancy.cef.fr/IMG/jpg_onction_confirmation.jpg.