L'Eglise parle toutes les langues

Publié le par jardinier de Dieu

http://prumtiersen.typepad.com/photos/uncategorized/2008/04/06/dsc_0041.jpg

 

C'est l'Eglise dans son unité qui parle toutes les langues

 

Les disciples ont parlé toutes les langues. Ainsi Dieu a voulu manifester la présence du Saint-Esprit en faisant parler toutes les langues à ceux qui l'avaient reçu. Il faut comprendre en effet, frères très chers, qu'il s'agit bien du Saint-Esprit par qui l'amour est répandu dans nos coeurs. Et parce que l'amour devait rassembler l'Église de Dieu sur toute l'étendue de la terre, alors même un seul homme le pouvait, en recevant le Saint-Esprit qui lui faisait parler toutes les langues. Et maintenant que l'Église est rassemblée par le Saint-Esprit, c'est son unité qui parle toutes les langues.

 

Par conséquent, si quelqu'un dit à l'un de nous: « Est-ce que tu as reçu le Saint-Esprit, car tu ne parles pas toutes les langues?» voici ce qu'il faut répondre: « Parfaitement, je parle toutes les langues. Car je suis dans ce corps du Christ, qui est l'Église, laquelle parle toutes les langues. En effet, par la présence du Saint-Esprit qu'est-ce que Dieu a voulu manifester, sinon que son Église parlerait toutes les langues?

 

Ainsi s'est accomplie cette promesse du Seigneur: Personne ne met le vin nouveau dans de vieilles outres, mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. On comprend donc que certains, en entendant les disciples parler toutes les langues, disaient : Ils sont pleins de vin doux. En effet, ils étaient alors devenus des outres neuves, étant renouvelés par la grâce de la sainteté. Ainsi, remplis de vin nouveau, c'est-à-dire remplis du Saint-Esprit, ils bouillonneraient en parlant toutes les langues et, par ce miracle éclatant, ils annonceraient que l'Eglise catholique devait se répandre dans les langues de toutes les nations.

 

Célébrez donc ce jour comme étant les membres du corps du Christ dans son unité. Ce n'est pas en vain que vous le célébrez, si vous célébrez ce que vous êtes. Vous êtes en effet agrégés à cette Église que le Seigneur, en la remlissant du Saint-Esprit, reconnaît comme sienne du fait q'elle s'étend au monde entier; et elle-même est reconnue ainsi comme appartenant au Seigneur. De même, l'Époux n'a pas perdu son épouse, personne n'a substitué à celle-ci une étrangère.

 

Vous êtes établis dans toutes les nations, vous êtes donc l'Église du Christ, les membres du Christ, le corps du Christ, l'épouse du Christ. Et l'Apôtre vous dit: Supportez-vous les uns les autres avec amour ; rassemblés dans la paix, ayez à coeur de garder l'unité dans un même Esprit.

 

Remarquez-le: lorsqu'il vous a prescrit de vous supporter les uns les autres, il a proposé l'amour; lorsqu'il a nommé l'espérance de l'unité, il a indiqué le rassemblement dans la paix. Telle est la demeure de Dieu, bâtie avec des pierres vivantes; le père de famille se plaira à y habiter, car l'écroulement causé par la division ne doit pas blesser ses regards.


Anonyme (VIème siècle), Une homélie africaine. In SCOUARNEC M., 1999. Deux mille ans d'Eglise par les textes.. Editions de l'atelier, Paris, p.p. 68-69

photo http://prumtiersen.typepad.com/photos/uncategorized/2008/04/06/dsc_0041.jpg

Publié dans A lire