Les 4 messes de Noël, un périple intégral

Publié le par père Jean-Luc

enfant-jesus-croix.jpgPour célébrer Noël, bien des personnes ne vont qu’à une seule messe, celle de Minuit. Certains vont aussi à la messe du jour mais savez-vous que la liturgie catholique propose quatre messes pour le mystère de Noël : celle du soir, celle de la nuit, celle de l’aurore et celle du jour...

Quatre, cela fait beaucoup, allez-vous dire... Et bien non... A travers ce chemin, l’Eglise nous propose une véritable pédagogie spirituelle. A défaut de participer aux quatre célébrations, je vous propose un rapide parcours des quatre oraisons.

 

Messe du soir

Chaque année Seigneur tu ravives en nous la joyeuse espérance du Salut, nous accueillons dans l’allégresse ton Fils unique qui vient nous racheter ; quand il viendra nous juger, accorde nous de le regarder sans crainte...

Cette oraison nous projette, nous fait entrer dans l’espérance. Nous tendant vers l’avenir, elle nous ouvre aussi au risque de la perte... Cette oraison a un caractère prospectif. Elle en appelle à notre intuition du salut...

 

Messe de la nuitenfant-jesus-croix1.jpg

Seigneur tu as fait resplendir cette nuit très sainte des clartés de la vraie lumière : de grâce, accorde-nous, qu’illuminés dès ici bas par la révélation de ce mystère, nous goûtions dans le ciel la plénitude de sa joie...

Là cette oraison nous situe dans la réalité même du Mystère qui se donne à goûter, nous sommes dans la vraie lumière...  Cette oraison a un caractère contemplatif. Elle en appelle à notre capacité à recevoir et à savoir nous situer.

 

Messe de l’aurore

Dieu tout-puissant en ton Verbe fait chair, une lumière nouvelle nous envahit : puisqu’elle éclaire déjà nos cœurs par la foi, fais qu’elle resplendisse dans toute notre vie...

Au commencement du jour, la foi nous donne d’habiter autrement notre propre vie, notre propre manière de vivre... Cette oraison a un caractère éthique. Elle en appelle à notre capacité à nous adapter au temps de notre vie, à ce qui survient dans notre existence.

 

Messe du jour

Père toi qui a merveilleusement créé l’homme et plus merveilleusement encore rétabli sa dignité, fais-nous participer à la divinité de ton fils, puisqu’il a voulu prendre notre humanité.croix-pour-enfant.jpg 

Le point devient théologique, l’ensemble du Mystère de Dieu ainsi que celui de l’aventure humaine sont considérés. Cette oraison a un caractère synthétique. Elle nous sollicite dans notre capacité à comprendre. Elle est aussi affective nous nous adressons au Père du Fils qui a voulu prendre notre humanité...

 

A travers cette succession, nous voyons que nous sommes sollicités pour nous projeter, pour recevoir le moment présent, pour nous adapter dans notre quotidien, pour fonder notre vie et sa dynamique sur le Mystère de Dieu qui vient à nous.

Ce mouvement intégratif de notre humanité au Mystère de Dieu se double d’un jeu sur la lumière. A la fin du jour, le soir, dans la luminosité qui baisse, une tension vers l’avenir qui se perd dans la nuit obscure... Au cœur de cette nuit, surgit la lumière véritable de la naissance du Fils. Dans les premières heures du matin, un chantier s’ouvre à nous pour mettre en fidélité ce temps avec la Lumière reçue. Au milieu du jour, la Lumière trinitaire resplendit à nos yeux...


père Jean-Luc

Publié dans oraison