Les deux soeurs (Journée du refus de la misère, 17 octobre)

Publié le par Jardinier de Dieu

Avec mes deux soeurs, je participe à la lutte contre la misère

 

J’ai marché dans la Ville et j’ai vu le clochard

 

qui dormait sur un banc avec une bouteille

 

vide, à ses pieds, pleine de rêves de l’hiver

 

Ce clochard c’était moi car je reste son frère…

 

        

 

J’ai marché dans la Ville et j’ai vu le voyou

 

roder d’un pas si lourd entre les murs des banques,

 

il sifflotait cynique un air de drapeau noir …

 

Ce voyou c’était moi car je reste son frère…

 

        

 

J’ai marché dans la Ville et j’ai vu le curé

 

défroqué qui parlait avec son pauvre gosse ;

 

une femme suivait n’osant lever la tête

 

Ce curé, c’était moi car je reste son frère…

 

        

 

J’ai marché dans la Ville et j’ai vu cette femme

 

qui mendiait quelques sous devant la cathédrale,

 

dans ses yeux on voyait l’éclair du désespoir

 

Son âme, c’était moi car je reste son frère…

 

soupe-populaire.jpeg        

 

J’ai marché dans la Ville et j’ai vu mes Deux Sœurs

 

Douceur et Charité, distribuer du pain

 

Tout tirer de leur amour, dans les âmes dolentes

 

Et mes Deux Sœurs m’ont dit : « Viens, travaille avec nous ».

 

        

 

Alain GREINER – Octobre 2005

Source de photo http://media.paperblog.fr/i/167/1679319/cuisine-papale-soupe-populaire-papal-cooking--L-4.jpeg

Publié dans Pensée du jour