Les mots de l'Avent - La joie tout simplement

Publié le par père Jean-Luc Fabre

 "L'espérance est une joie qui ne s'use pas." Marcel Aymé ; Uranus - 1948.

Nous allons vers la fête de Noël, dans ce temps de préparation nous pouvons essayer de rafraîchir le sens de certains mots, pour se disposer à recevoir, à rencontrer… Aujourd’hui, le mot « joie ». Un vrai mot de l’Avent, c’est elle que nous attendons dans le silence, le froid et la solitude. Mais quelle est-elle ? Pascal Quignard le dit à sa manière, elle est la vie comme par excellence, appelée à être présente en tout sous des modes variées… "Aucun être humain n'éprouve d'autre joie que la sensation d'être vivant lorsqu'elle devient intense."; [Terrasse à Rome – 2000]. Marcel Pagnol, lui aussi, en fait le constat, simple et rassurant "Toutes les joies que la vie nous offre sont en notre chair.";[Jazz - Le 6 décembre 1926]. Pas besoin de se quitter pour aller loin mais de peut-être s’ouvrir à la vie différemment… Alors Serge Bouchard nous convainc de son importance dans notre existence : « Il n’est de sentiment plus sérieux que la joie." [Quinze lieux communs, Les enfants – 1993]. Laure Conan établit ce lien entre elle et le reste de notre vie, une dynamique qui souffle et entraine… "Il y a des joies qui sont une source intarissable de force pour l'âme." [À l'œuvre et à l'épreuve – 1891]. La question devient : jusqu’où ?

Le sage et ténébreux Michel Tournier la lie à la création "La joie seule est intrinsèque à la création." [Le miroir des idées – 1994]. La merveilleuse Marcelle Auclair, celle qui a bien fait connaître Sainte Thérèse d’Avila, la caractérise dans cette dynamique créatrice "L'amour est dynamique, il est constructif, il est par excellence créateur de joie." [Connaissance de l'amour – 1960]. Henry Miller en devient poétique pour situer cette dynamique qui entraine "La joie est pareille à un fleuve : rien n'arrête son cours." [Le sourire au pied de l'échelle – 1948]. Georges Bernanos en tire une conséquence sur sa transitivité "Être capable de trouver sa joie dans la joie de l'autre : voilà le secret du bonheur." [Correspondance – 1971]. De même Khalil Gibran, sous un autre angle, développe la même idée "Ceux qui donnent avec joie, cette joie est leur récompense."; [Le Prophète, Le don – 1923]. Maurice Chapelan montre même que la joie s’augmente de se communiquer : "La joie la plus élevée de la critique est celle de faire partager son admiration."; [Main courante – 1957].

Mais la joie, ce grand sentiment, ne va pas sans d’autres, sans des opposés… Nous pouvons y glaner de précieuses indications sur son Mystère, l’alchimie de son surgissement. Khalil Gibran en établit comme une loi de proportion "Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de joie." [Le Prophète – 1923] et encore "Plus la tristesse évide l'intérieur de votre être, plus vous pouvez contenir de la joie." [Le Prophète, La joie et la tristesse – 1923]. Claude Nougaro accepte l’un et l’autre comme du bon pain avec son cœur généreux "Si y a pas de joie chante ta peine."; [La statue de l'homme – 1975]. Charles Aznavour lie lui aussi joie et larmes "Merci mon Dieu pour ce destin que l'on se forge  Avec des larmes au fond des yeux, et des joies qui prennent à la gorge."; paroles de la chanson Merci mon Dieu - 1959.

Voilà ce que des humains ont dit à partir de ce qu’ils ont éprouvé… Précieuses remarques qui balisent notre route vers la Crèche, la vie par la joie se communique, nous dynamise, parfois elle vient à nous sous son manteau de douleur, parfois elle est intense, parfois elle se manifeste en un mode plus mineur, mais elle ne cesse de nous conduire à sa source et sa source c’est cette crèche où riches et pauvres, instruits et ignorants, tout à la fois nous sommes appelés à être rassemblés pour recevoir ce qui ne vit que de se donner la vie tout simplement… Belle marche en Avent !

Père Jean-Luc Fabre

photo http://www.mentalactif.com/wp-content/uploads/2013/02/La-joie-a27796458.jpg

Publié dans Mots de l'Avent