Les Mots de l’Avent 2012 lundi 10 décembre 2012, Sans confiance, la vie est-elle possible ?

Publié le par père Jean-Luc

« Edicter quelques règles, puis faire confiance. » Anonyme

Nous allons vers la fête de Noël, dans ce temps de préparation nous pouvons essayer de rafraîchir le sens de certains mots, pour se disposer à recevoir, à rencontrer… Aujourd’hui, le mot «confiance ».

Je prends le temps de savourer chaque citation, et ensuite je reprends ma lecture… Ces citations sont souvent comme des couches alternées de sensation, à travers cela je perçois la richesse de sens qui s’offre à moi… peu à peu, ce mot me ramène vers le sens de la fête à laquelle nous nous préparons…

Jean Filiatrault nous pose la question « Sans confiance, est-ce que la vie est possible ? » [L'argent est odeur de nuit], à laquelle nous répondons « non ». Sans confiance tout se met à péricliter en nos vies humaines… Alors un aspect de la question apparaît : « Comment nait donc la confiance entre nous ? »

Pouvons-nous prendre la manière de voir de Gilbert Keith Chesterton « Les hommes ont confiance en un homme ordinaire parce qu’ils ont confiance en eux-mêmes. Les hommes donnent leur confiance à un grand homme parce qu’ils n’ont pas confiance en eux-mêmes. ». L’aphorisme de Marc Goldstein nous touche alors. Il faut bien de la personne qui va donner confiance, un réel engagement de sa part car « La confiance ne se réclame pas, elle se gagne. ». Dès lors, je puis sentir combien la confiance en soi est source de confiance envers les autres et pour les autres… Horace le dit « Qui a confiance en soi conduit les autres. ». La confiance en soi, Jean-Claude Van Damme, cette montagne de muscle le dit avec ses mots « Quand vraiment on a une confiance, on devient confiant. » et même le grand Goethe « Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres. » [Faust].

Mais cette confiance ne doit-elle pas reconnaitre qu’elle suscite sa contre mesure… « Le trop de confiance attire le danger. » Pierre Corneille [Le Cid] et plus radicalement, ne faut-il pas reconnaître encore que la confiance pour être pleinement elle-même dans son don assume la trahison de l’autre. France Théoret

« Faire confiance c'est se destiner à être trompé. » [Nous parlerons comme on écrit] et Hazrat Ali dit de même « Qui fait confiance au monde sera trahi. » Pouvoir faire confiance au point de porter la trahison de l’autre… Alain Peyrefitte donne-t-il une réponse assez forte lorsqu’il dit « Toute figure exemplaire est nourricière de confiance. » ?

La réponse véritable parce qu’elle assume tout de notre condition, c’est celle de Celui qui vient à nous, en se livrant à nous, il vient à nous sous la forme d’un enfant, d’un bébé… Remarquons aussi qu’il n’aurait pu venir à nous, non plus, sans la confiance de Marie, sans la confiance de Joseph, confiance envers Dieu, confiance entre eux… La confiance qu’apporte Jésus en se livrant totalement ne cesse de grandir, de gagner de nouveaux cœurs, n’en doutons pas le Règne de Dieu s’augmente, la confiance s’étend, d’autres à sa suite et en lui font de même…

Certains l’ont attendu en sa venue en notre histoire, nous l’attendons en notre cœur, nous l’attendons pour le dernier jour ! Viens Seigneur Jésus ! Nous te faisons confiance ! Aide nous à te faire confiance !

père Jean-Luc
Merci Aka Gribouille pour cette image

Quoi de plus beau que la confiance d'un bébé endormi? On voit bien que rien ne peut le perturber dans son sommeil...

 

Très fortement inspiré par les créations de Anne Geddes, photographe portraitiste d'enfants

http://aka971.blogspot.fr/2009_01_01_archive.html

Publié dans Mots de l'Avent