Les mots de l'Avent 2012, mardi 04 décembre, 1ère semaine - C

Publié le par père Jean-Luc

Mardi (1ère semaine de l'Avent C)

La vierge gardait tout cela en son cœur

Nous allons vers la fête de Noël, dans ce temps de préparation nous pouvons essayer de rafraîchir le sens de certains mots, pour se disposer à recevoir, à rencontrer… Aujourd’hui, le mot est « humour ».

Humour-Marmotte.jpg

Un mot comme celui d’hier, « fantaisie », un peu insaisissable. Mais ne serait pas la grâce de ce temps ? Laisser advenir ce qui n’a ni forme ni visage pour nous… Est-ce que ce qui serait à chercher pour nous ne serait-il  pas une ouverture simple et naïve de notre sensibilité ? Alors l’humour aurait sa place, s’il est bien vrai ce que dit Samuel Taylor Coleridge : « L'essence de l'humour est la sensibilité. » [Wit and humour]

Alors, il y aurait à se laisser conduire, bref à s’abandonner au hasard, laisser autre chose que notre programmation un peu obsessionnelle diriger notre vie. L’humour est comme ces «  minute men » des Etats Unis commençant, capable de se mobiliser à l’instant, sachant réagir à l’inattendu, de surgir face à la menace. Max Ernst le laisse entendre « Le hasard est le maître de l'humour. » 

Mais son surgissement dit aussi quelque chose de la liberté qui s’exprime. Aussi s’il y a dans l’humour de l’inattendu, il y a aussi du défi, quelque chose qui se met à exister, qui n’était pas là avant. Crânement, il se met à exister. « L’humour ne se résigne pas, il défie. » Sigmund Freud

Mais là aussi, nous ne nous arrêtons pas là. Le surgissement est aimanté par la vérité. C’est elle qui pousse la pointe pour s’attester. Elle met ainsi à mal le mensonge, en tous les cas, le dévoile. « L'humour est le meilleur détecteur de mensonges. » Konrad Lorenz [L'agression]

L’humour la seule ouverture ? Certes non. « La poésie ne peut se permettre l'humour. » Tahar Ben Jelloun [Eloge de l'amitié]. En effet, toutes les possibilités d’expression de l’humour doivent toutefois céder le pas à une autre manière de réagir. Si une expression plus délicate, plus sensible, telle que la poésie, elle ne peut s’exprimer avec l’humour. Ce qui pousse en nous selon son style demande une expression en rapport… Alors, sachons-nous respecter.

…Ainsi va l’homme, de son fond, peut sourdre bien des choses… Après la fantaisie, l’humour… Une sensibilité se déploie, prend conscience d’elle-même… Le chemin continue !

père Jean-Luc

image http://a394.idata.over-blog.com/3/74/34/20/CP-HUMOUR/Humour-Marmotte.jpg

Publié dans Mots de l'Avent