Les Semaines Sociales sur l'égalité hommes-femmes

Publié le par Jardinier de Dieu

124602_2.jpg

La promotion de l’égalité des hommes et des femmes est une évolution positive, mais tellement rapide que des inquiétudes se manifestent. C’est sur cette problématique que les Semaines sociales de France vont se pencher en cette fin de semaine, du 23 au 25 novembre, au parc floral de Paris autour du thème : « Hommes et femmes, la nouvelle donne ».

Comment penser la différence entre les deux sexes dans le travail, au sein de la famille ou de l’Église aujourd’hui ? Autant de questions qui animeront les nombreux débats proposés pour cette 87e session, à laquelle participeront, entre autres, la vice-présidente de la Commission européenne, en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté Viviane Reding et la présidente du Medef, Laurence Parisot. Des associations et mouvements, comme le Secours catholique, seront invités à parler de leurs actions ou réflexions.

La dynamique de l'égalité a ébranlé les conceptions traditionnelles

 

La dynamique de l’égalité hommes-femmes dans les sphères économiques, sociales et politiques a bouleversé en quelques décennies une hiérarchie plus que millénaire entre les sexes. Le président des Semaines sociales, Jérôme Vignon, relève que le principe de cette égalité fait désormais partie des droits fondamentaux en démocratie. Pourtant les résistances sont nombreuses : les stéréotypes ont la vie dure, la parité en politique tarde à s’accomplir, l’éducation reste marquée par des spécificités masculines et féminines. Cela est vrai également pour l’Église catholique où l’accès aux ministères est fortement différencié.

Le président des Semaines sociales de France se demande si ces résistances révèlent la nostalgie d’une société patriarcale ou si elles sont le signe d’une résistance à une uniformisation des sexes. De fait, un trouble certain gagne la société, alimenté par les idées qui accompagnent les analyses du « genre » comme pure construction sociale. Si l’identité des sexes n’est que le fruit de la culture dominante, que veut dire alors être homme, être femme ? Les différences hommes/femmes seraient-elles contingentes ? Pour Jérôme Vignon, le défi est de se libérer des peurs et des rapports de domination et de progresser vers l’égalité tout en prenant acte des différences.

http://www.news.va/fr/news/les-semaines-sociales-sur-legalite-hommes-femmes

Programme http://www.ssf-fr.org/offres/doc_inline_src/56/Brochure_programme_SSF2012.pdf

Publié dans actualités