Ep 4,30-32.5,1-2. 19e dimanche du temps ordinaire

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

 Que nous faut-il faire pour hâter ce jour si attendu ?

fleurs-20-mars

 

VISION

En vue du jour de votre délivrance,

FONDATION

comme Dieu vous a pardonné dans le Christ

puisque vous êtes ses enfants bien-aimés

comme le Christ nous a aimés et s'est livré pour nous en offrant à Dieu le sacrifice qui pouvait lui plaire.

ACTIONS

Faites disparaître de votre vie tout ce qui est amertume, emportement, colère, éclats de voix ou insultes, ainsi que toute espèce de méchanceté. Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres

Oui, cherchez à imiter Dieu

Vivez dans l'amour

ORGANISATION

vous avez reçu en vous la marque du Saint Esprit de Dieu 

Paul donne un orient à nos vies, l’orient de la délivrance, du surgissement de notre être véritable dans le Royaume à venir, et cet orient est déjà fortement impliqué par la marque que nous avons reçu du Saint Esprit, marque qui travaille nos manières d’être, de vivre, d’être en relations…

Le champ du quotidien, le champ de nos actions deviennent ainsi le champ de la mise en œuvre, de la concrétisation, de la maturation de cette attitude… cela se traduit par une liste d’attitudes pleines de bienveillance envers nos proches… des attitudes qui nous donne d’imiter les attitudes de Dieu et d’entrer ainsi dans les perspectives de son royaume… Il s’agit d’aimer, de pardonner…

La clef de voute, le principe de tout cela, ce qui rend possible ces attitudes auxquelles nous sommes appelées, c’est le pardon posé par Dieu, à cause de la manière dont le Christ Jésus a vécu son existence jusqu’au bout… en se livrant pour nous…

Laissons ce champ de force entre ces quatre pôles pénétrer notre intelligence, puis notre cœur pour aller vers là où nous sommes attendus…

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4,30-32.5,1-2.
Frères, n’attristez pas le Saint Esprit de Dieu, qui vous a marqués de son sceau en vue du jour de votre délivrance.
Amertume, irritation, colère, éclats de voix ou insultes, tout cela doit être éliminé de votre vie, ainsi que toute espèce de méchanceté.
Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.
Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés.
Vivez dans l’amour, comme le Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous, s’offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d’agréable odeur.

 

Photo : http://www.fifimandirac.com/blog/?m=201003

père Jean-Luc Fabre