Mt 15, 21-28 Seigneur, viens à notre secours !

Publié le par Jardinier de Dieu

Mercredi (18ème semaine du temps ordinaire)

jésus tyr sidonÉvangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15,21-28.

Jésus s'était retiré vers la région de Tyr et de Sidon.

Voici qu'une Cananéenne, venue de ces territoires, criait : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. »

Mais il ne lui répondit rien. Les disciples s'approchèrent pour lui demander : « Donne-lui satisfaction, car elle nous poursuit de ses cris ! »

Jésus répondit : « Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues d'Israël. »

Mais elle vint se prosterner devant lui : « Seigneur, viens à mon secours ! »

Il répondit : « Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. -

C'est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. »

Jésus répondit : « Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux ! » Et, à l'heure même, sa fille fut guérie.

 

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

  Jésus,
Tu t’étais retiré vers la région de Tyr et de Sidon.

Cela nous rappelle que
Le temps de repos doit avoir sa place

Dans la vie de chacun de nous.

Comme dans la tienne,

A ta Passion, tu as été pris totalement,

Mais dans le temps qui l’a précédée,

Ta vie était tournée vers le Père,

Recevant de lui dans le quotidien,

Le pain du jour aussi

Bien que le travail

Ainsi que le repos et le retrait.

Jésus, tu  n’as pas vécu ta vie toujours sur la brèche.

Même dans ta vie apostolique,

Il y avait ces temps de retrait

Comme nous pouvons l’imaginer

pour la vie secrète à Nazareth…

Jésus, tu as reçu ta vie, ton existence.

Il ne t’a pas été imposé de forme a priori.

 

Jésus,
Tu t’étais retiré vers la région de Tyr et de Sidon.

Tu voulais te reposer,
Mais de nouveau, tu as été sollicité.

Là en répondant 

Que tu avais été envoyé qu’aux brebis perdues d’Israël,

Tu signes un refus de la toute-puissance :

Faire tout, partout, tout le temps.

Cela va, peut-être, contre notre image

D’un Jésus qui serait hyper-donnant…

Jésus,
En réalité, tu es quelqu’un très humble,
l’humilité incarnée,

Tu es sur ton chemin, en dialogue avec le Père,

Cherchant à nouer de vraies relations avec les autres,

Laissant surgir la liberté en toi et en l’autre.

Et à ce moment de retrait,

Tu rencontras une femme étrangère,

Le dialogue entre elle et toi
est loin du bruit des disciples.

A travers l’échange,

Tu mesuras combien elle voulait

Ce qu’elle te disait vouloir :

La guérison de sa fille.

C’était sa foi qui l’amena

A te rencontrer, à te parler et à te supplier.

A travers cette scène à la marge

De ta vie apostolique vers ton peuple,

Nous mesurons bien

Ce que tu attends de nous,

C’est l’humble foi

Qui soit une rencontre pleine de confiance,

Entre nous, toi et nos frères.

Qu’il en soit ainsi aujourd’hui

Et les autres jours de nos vies ! 

Jardinier de Dieu

photo http://belgicatho.hautetfort.com/media/02/01/3660624596.jpg