Mt 17,1-9 Son chemin de vie offert ouvre nos chemins de vie ...

Publié le par père Jean-Luc Fabre

  Les lectures de la messe (2ème dimanche de carême 20 mars 2011, La transfiguration du Seigneur)

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,1-9. 

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l'écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d'une grande frayeur. Jésus s'approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n'ayez pas peur ! » Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

un-chemin-nouveau.jpg

« Jésus fut transfiguré devant eux ». Dans cette scène, peuvent être considérés Jésus ainsi que ses disciples. De fait, les deux cheminements, celui de Jésus, celui des disciples, sont intimement liés : l’un, celui des disciples, advenant par l’autre, celui de Jésus.

Jésus est celui qui prend l’initiative de révéler le Mystère du Père à l’humanité, en appelant certains de ses disciples, nommément « Pierre, Jacques et Jean son frère ». Jésus est celui qui est disponible pour être transformé pour que la révélation du Mystère du Père puisse se manifester à tous : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! ». Jésus est celui qui demeure avec ses disciples pour que le mystère puisse être pleinement reçu. « Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul ». Jésus se révèle, en ce jour, comme celui qui appelle, (se) donne [se livre], attend pour que cela soit reçu par ceux qu’il a appelés…

Les disciples sont ceux qui suivent Jésus. Jésus les amène sur la haute montagne, il les ramène au quotidien « En descendant de la montagne », il les conduit au chemin intérieur de la compréhension en profondeur : « Ne parlez de cette vision à personne ». Les disciples répondent à l’appel pour avancer, ils prennent ce qu’ils peuvent de ce qui leur est donné dans la transfiguration, ils attendront, au retour, de recevoir et de comprendre pleinement… sentant toutefois déjà que ce qui  advenait, dans l’excès même, était bon : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! »

Un chemin s’ouvre chez les disciples parce qu’ils se laissent faire, étape après étape, par l’initiative de Jésus qui lui-même se laisse faire par ce qui le meut… Un chemin véritablement nouveau s’ouvre à toute l’humanité. « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! »

Ce moment du carême est celui de la confiance dans les signes, donnés et promis, signes qui nous donnent de pouvoir avancer, avec raison, sur le chemin obscur de nos vies... La lumière, en son aura, nous a fait signe avant que l’obscurité ne s’impose, obscurité que nous allons pouvoir affronter, forts de la lumière déjà reçue. La Transfiguration est l’étape préliminaire à toute conversion… 

Source de la photo : http://de.img.v4.skyrock.net/de9/x-perhaps-a-dream-x/pics/1508798626.jpg

Quelques citations pour aller plus loin… devenir nous-mêmes porteurs de la révélation du Mystère…