Mt 21,1-9 (Rameaux 2011) Les racines collectives du Peuple confortent les ailes de l’Envoyé

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Evangile des Rameaux selon St Mathieu 21, 1-9

Quand ils approchèrent de Jérusalem et arrivèrent en vue de Bethphagé, au mont des Oliviers, alors Jésus envoya deux disciples en leur disant : " Rendez-vous au village qui est en face de vous ; et aussitôt vous trouverez, à l'attache, une ânesse avec son ânon près d'elle ; détachez-la et amenez-les moi. Et si quelqu'un vous dit quelque chose, vous direz : "Le Seigneur en a besoin, mais aussitôt il les renverra". "

Ceci advint pour que s'accomplît l'oracle du prophète : Dites à la fille de Sion : Voici que ton ton Roi vient à toi ; modeste, il monte une ânesse, et un ânon, petit d'une bête de somme.

Les disciples allèrent donc et, faisant comme leur avait ordonné Jésus, ils amenèrent l'ânesse et l'ânon. Puis ils disposèrent sur eux leurs manteaux et Jésus s'assit dessus. Alors les gens, en très nombreuse foule, étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d'autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient le chemin. Les foules qui marchaient devant lui et celles qui suivaient criaient : " Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! "

Jeruslam-Hosanna.jpg

 

« Voici que ton Roi vient à toi ». Chaque personne vit sa vie, mais elle ne la vit jamais seule. Elle la vit en lien avec les autres et à vrai dire tous les autres, l’humanité est une. Jésus marche vers sa mort. Mais cette marche n’est pas solitaire, elle sera accompagnée par des personnes ainsi que par des signes qui s’adressent à lui… Son aventure [son histoire] s’inscrit dans l’histoire de son peuple et, par là, de tous les peuples. Jésus entre ainsi dans sa ville (Jérusalem, l’humanité) comme son chef véritable pour y régner, pour la sauver (avec ses armes : l’humilité et la pauvreté). Jésus est notre ami qui agit avec puissance. 

« Ceci advint pour que s'accomplît l'oracle du prophète » Accomplir l’histoire, la prophétie, signifie que nous portons au jour ce qui déjà avait cherché à se vivre ou ce qui s’était déjà vécu. Ainsi cette entrée à Jérusalem avec les Rameaux redit au peuple que ce à quoi il aspirait jadis va trouver aujourd’hui une réponse, vivre dans la justice. Pour nous-mêmes aussi, nos aspirations trouvent ici un écho véritable. Jésus sait que son chemin singulier est bien celui qui reprend et accomplit celui des autres. Il donnera passage… Jésus est notre frère en humanité, il est notre aîné. 

« Hosanna au fils de David ! » Cet homme chargé de porter à son terme l’histoire humaine est fils. L’histoire est celle de David, avec tout le positif et avec tout le négatif de cette existence faite de pouvoir et d’amour, de jalousie et de bonté, de douceur et de haine. Jésus en hérite, il en est le fils… Il est aussi le fils du Père qui ne cesse de le bénir, de l’envoyer, de l’attendre. Jésus est Fils, plein de reconnaissance, capable par cela de s’offrir pleinement pour nous.

Source de l'image :
http://homepage.mac.com/larrynickel/Jeruslam%20Hosanna.jpg

Pour aller plus loin

Publié dans Rameaux