Mt 5, 1-12a Toussaint 2011 : prendre du recul, de la perspective et de la hauteur ... Être fou pour le Christ

Publié le par père Jean-Luc Fabre

artflo.gif 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,1-12a.

Quand Jésus vit la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Recevons, en ce jour de la Toussaint, le message des Béatitudes... Quelques mots et attitudes pour nous aider à rencontrer un peu plus profondément la réalité que vise cet appel lancé par le Seigneur au tout début de sa vie apostolique... ce porche qui nous conduit à la vie en plénitude, à la sainteté qui diffuse du Mystère de Dieu... Nous sommes invités à vivre une expérience, pas à apprendre, ou à  croire à des choses. Non, nous sommes invités à la rencontre d’une personne, à un vivre ensemble avec elle... une rencontre, un vivre ensemble qui ne peuvent nous décevoir.

« Il gravit la montagne ». Le premier bonheur semble si simple. Il consiste à prendre du recul sur nos existences, savoir que nous pouvons nous arrêter, écouter, entendre, nous laisser mouvoir par une parole, un souffle vraiment vivifiant. Jésus gravit la montagne pour nous y attendre, nous interpeller dans le calme, parler à notre cœur... Pour chacun de nous, ce rendez-vous est toujours offert jusqu’à la fin de nos jours. Les Béatitudes sont un porche toujours actuel où nous pouvons, en un instant, entrer dans la vraie vie... Oui heureux sommes-nous de pouvoir nous arrêter et recevoir cette parole pleine de vie qui nous donne de voir autrement la réalité qui nous pèse...

« Le royaume des cieux ». Voilà le terme vers lequel nous avons à tendre au-delà de toutes nos actions, nos émotions, nos excitations, nos réflexions, nos décisions, nos incertitudes, nos échecs ou nos succès... Cette réalité, pour tous et pour chacun, une réalité dans laquelle chacun peut être pleinement lui-même en relation avec les autres, tous les autres, animés par la présence vivifiante du Mystère de Dieu, c’est le Royaume des Cieux. Oui, comprenons peu à peu que l’enjeu de notre vie personnelle se joue avec celui de l’humanité, que l’enjeu est que cette humanité soit rassemblée dans la paix, le partage, la joie et la louange... unie pleinement au Mystère de Dieu... Notre terme véritable est là, pas ailleurs ! Alors vivant dans la perspective de ce terme, bien autre nous apparaîtra notre vie présente. Elle trouvera la beauté de la pauvreté, de la douceur, des larmes, de la faim et de la soif de la justice, de la miséricorde, de la pureté du cœur, de la paix, de la persécution pour la justice car tout cela nous oriente vers la réalité du Royaume... Oui heureux sommes-nous de pouvoir recevoir cette parole de vie qui nous donne de voir autrement la réalité qui nous pèse... de saisir déjà quelque chose de la réalité promise...

« A cause de moi » et dans cette série de bénédiction, il y a celle qui concerne l’attachement que chacun de nous peut développer avec le Christ Jésus. Agir, prendre partie, se positionner par rapport à lui, à cause de lui, à cause de l’amour que nous avons de lui... S’imprégner de sa vie, le prier, le contempler, le connaître intérieurement... Alors oui nous ne serons plus seuls, enfermés en nous-mêmes dans les richesses, les honneurs et l’orgueil. Alors oui nous avancerons à deux et avec beaucoup d’autres sur le chemin de la vie. Oui, heureux sommes-nous de pouvoir recevoir cette parole de vie qui nous donne de voir autrement la réalité qui nous pèse... d’être heureux de vivre comme lui-même a vécu...

Si nous prenons le temps du repos et du recul, si nous prenons le temps de percevoir l’orient véritable de nos vies, le Royaume des Cieux, et de fonder nos choix par rapport à lui, si nous prenons le temps pour que Jésus le Christ devienne notre ami dans le quotidien, alors oui, heureux serons-nous d’entrer dans un bonheur durable. N’ayons pas peur d’être fous pour le Christ. Nous aiderons aussi bien d’autres à aller le même chemin...

Source de la photo http://www.paysdesaintgalmier.fr/images/sitra/sitraACT503700_18101_artfloral.gif
Pour aller plus loin