Mt 5, 48 Soyez parfaits comme votre père céleste est parfait

Publié le par Jardinier de Dieu

«Soyez saints, car moi, le Seigneur, votre Dieu, je suis saint» — lit-on dans le livre du Lévitique (19, 1). Par ces paroles, et les préceptes qui en découlent, le Seigneur invitait le peuple choisi à être fidèle à l'alliance avec Lui en marchant sur ses voies et il fondait la législation sociale sur le commandement «tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Lv 19, 18). Et si nous écoutons ensuite Jésus, en qui Dieu a assumé un corps mortel pour se faire proche de tout homme, et a révélé son amour infini pour nous, nous retrouvons ce même appel, cette même audace objective. En effet, le Seigneur dit: « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait» (Mt 5, 48). Mais qui pourrait devenir parfait? Notre perfection est de vivre avec humilité en tant qu'enfants de Dieu en accomplissant concrètement sa volonté. Saint Cyprien écrivait qu'«à la paternité de Dieu doit correspondre un comportement d'enfants de Dieu, afin que Dieu soit glorifié et loué pour la bonne conduite de l'homme» (De la jalousie et de l'envie, 15: CCL 3a, 83).

toussaint7.gif

De quelle façon pouvons-nous imiter Jésus? Jésus lui-même dit: «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux» (Mt 5, 44-45). Qui accueille le Seigneur dans sa vie, et l'aime de tout son cœur, est capable d'un nouveau commencement. Il réussit à accomplir la volonté de Dieu: réaliser une nouvelle forme d'existence animée par l'amour et destinée à l'éternité. L'apôtre Paul ajoute : «N'oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous» (1 Co 3, 16). Si nous sommes vraiment conscients de cette réalité et que notre vie est profondément façonnée par elle, alors notre témoignage devient clair, éloquent et efficace. Un auteur médiéval a écrit: «Lorsque tout l'être humain s'est pour ainsi dire uni à l'amour de Dieu, alors la splendeur de son âme se reflète aussi dans son aspect extérieur », dans toute sa vie (Jean Climaque, L'échelle sainte, XXX: PG 88, 1157 B). On lit dans le livre de l'Imitation de Jésus Christ: «L'amour est une grande chose ; c'est un bien qui rend léger tout ce qu'il y a de pesant, et supporte tranquillement toute difficulté. L'amour aspire à monter haut, sans être retenu par rien de terrestre. Il naît de Dieu et c'est seulement en Dieu qu'il peut trouver son repos» (III, V, 3). [...]

 

Le Seigneur nous invite à poser résolument des actes concrets de pardon : cet amour effectif du prochain est capable de changer l’ordre du monde en refusant sa fausse sagesse et les idoles qu’il nous propose. Que l’Esprit Saint qui habite en nous soit source de discernement, de force et de générosité pour témoigner de la vérité de l’Evangile dans notre vie quotidienne!...
Benoit XVI, Angélus 20 février 2011 http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/angelus/2011/documents/hf_ben-xvi_ang_20110220_fr.html ; photo http://www.idees-cate.com/images/toussaint7.gif

Publié dans Pape