Mt 7, 21.24-27 Ecouter et mettre en pratique

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Jeudi (1ère semaine de l'Avent C)

Matthieu 7, 21.24-27 L’Ecoute jusqu’au bout[i].

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

http://www.exultet-solutions.com/eshop/images/large/E002074_LRG.gif

Jésus vient de parler longuement à ses disciples, c’est le discours sur la Montagne. Ce discours s’achève. Ce discours, comme toute parole humaine, d’une manière ou d’une autre cherche son effectuation. Il en est ainsi du statut de notre parole. Aussi nous comprenons bien que Jésus à l’adresse de ses auditeurs puisse leur dire que leur réponse en mots ne suffit pas, tout comme son discours à lui ne suffit pas et qu’il entre d’ailleurs dans un temps où il va mettre en œuvre son discours ou tout du moins agir en cohérence avec ce qu’il a dit. La cohérence profonde de Jésus n’est pas entre son dire et son faire, mais dans le fait qu’il répond en tout à la relation avec son Père. Cette réponse filiale induit la cohérence entre son dire et son faire mais toujours souplement puisqu’à chaque fois sa réponse prend son origine de la relation vivante avec son Père.

La recommandation de Jésus doit donc s’entendre dans cette perspective. Nous sommes capables de mettre en pratique, non pas en cherchant à appliquer la parole mais en la laissant travailler au profond de nous pour que la réponse naisse, mais naisse largement en paroles et en actes, d’autant plus largement qu’elle sera allée profondément. La réponse mobilise l’ensemble de notre humanité, et notamment notre cœur. Elle est véritable, aussi bien dans la parole et dans l’acte parce qu’elle ne se limite pas à un champ, celui des actes ou celui des paroles mais anime l’ensemble de notre être et notamment nos diverses capacités d’expression.

Cette manière de voir doit alors nous conduire non pas à vouloir maîtriser une action en réponse, mais à se livrer le plus largement possible à la parole pour qu’elle suscite notre être et lui donne de répondre à partir de tout ce qu’il est. L’effort n’est donc pas, pour bâtir sur le roc, de mettre en pratique d’une manière forcément volontariste mais d’écouter pleinement, de se laisser être à partir de l’écoute. C’est bien un des enseignements du discernement selon Saint Ignace, qui cherche dans le discerner pour agir à ce que le retraitant puisse recevoir de bien des manières la parole que lui adresse son Seigneur. Par ce cheminement, le retraitant s’ouvre à la parole créatrice et peut alors répondre en tout…

En ce temps d’Avent, ouvrons nous plus largement à la Parole, laissons la nous susciter, recevons les désirs qui nous animent, reprenons les jusqu’à ce qu’ils remontent en un flot total de notre être… à l’image de la Vierge Marie.

père Jean-Luc Fabre
image http://www.exultet-solutions.com/eshop/images/large/E002074_LRG.gif


[i] La Communauté de Vie Chrétienne France chemine justement en ces jours pour découvrir si cette manière de dire correspond bien à ce qui l’anime en son fond, son charisme, l’expression est la suivante Quel don le Seigneur nous fait qui indiquerait la manière de se donner à nos frères (Lumen Gentium 12) ? A l’invitation du Christ à aimer jusqu’au bout, nous reconnaissons « l’écoute jusqu’au bout » comme grâce spéciale faite à la CVX.  Notre radicalité est dans l’écoute qui fait naître une parole vive. Première Assemblée de la Communauté de Vie Chrétienne – Ascension 2012 DEVENIR DAVANTAGE COMMUNAUTÉ APOSTOLIQUE