Ne soyons pas des militants !

Publié le par kim-lien

Cherchons seulement à devenir des êtres aimants car aimés de Dieu.

pere-aime.jpg     

 

Le Jardinier de Dieu vient de recevoir le commentaire d'une « amie facebook » en dessous du billet : "Pour toi rien n'est impossible". Ce commentaire a la forme d’un long sermon qui cite abondamment la parole de Dieu. Je publie ici ma réponse à ce commentaire pour vous ...

 

Je suis ravie de lire ton texte plein de références à l’évangile. Je note qu’il y a tout de même des élus, même s’ils sont peu nombreux. « il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus » (Matthieu 22.14). Ne perdons pas l’espérance. Nous ne savons pas ce qui se passe dans le cœur de chaque être. Il y a certes des gens qui ne parlent pas de la religion mais qui peut oser dire qu’ils sont athées ? En te lisant, je suppose que tu es baptisée. Evidemment, la vie des baptisés se fonde sur la Parole de Dieu. Notre vie est greffée à celle du Christ, l’apôtre Paul a dit : ‘Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi’ (Ga 2, 20). Ne nous laissons pas emportées par le « moi », il nous faut laisser la place à Notre Seigneur Jésus Christ qui est venu accomplir le dessein d’amour du Père afin de nous sauver.

 

    bible-fleur.jpg
Quand on parle de l’amour du Père, je n’oublie jamais la parabole du fils retrouvé en Lc 15, 11-32. Lc 15, 22-24 : « Apportez vite la plus belle robe, et l'en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous ; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir. » Quant à ce fils, il a reconnu ses erreurs qu’il a commises (Lc 15, 21) : « Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils ». Essayons chacun d’entre nous d’être comme ce fils, si nous voulons être sauvés.

Ce qui est très beau chez l’homme, c’est qu’il est un être libre car Dieu lui a donné cette liberté (Dieu nous a créés à son image, Gn 1, 27). L’homme  peut  user cette liberté pour supprimer sa relation consciente à sa source, qui est Dieu. Notre Seigneur Jésus Christ nous a fait comprendre l’ampleur de cet acte meurtrier de l’être humain à travers  la parabole des vignerons homicides Lc 20, 9-19 ou Mt 21, 33-46 ou Mc 12, 1-12.

Toi et moi, nous sommes des êtres humains, est-ce que nous ne commettons jamais de péchés ?  Ce sont les péchés qui nous empêchent d’être patientes, d’être tolérantes envers nos frères, nos sœurs. Malheureusement, en nous enracinant trop bien dans nos péchés, nous pouvons devenir des militant(e )s en agissant alors selon  notre  propre personne, notre propre tempérament et nous empêchons l’amour du Christ de passer par nous, cet amour qui cherche à rejoindre le monde là où nous sommes.

Ne soyons pas des militants ! Cherchons seulement à devenir des êtres aimants car aimés de Dieu.

Tu sais bien que nous ne pouvons pas nous sauver sans les autres, nous ne pouvons pas nous sauver par notre propre volonté. Chacun, chacune de nous par la grâce du baptême a reçu l‘Esprit Saint, nous sommes le temple de Dieu. Ensemble, nous formons l‘Eglise qui est le Corps du Christ et il n’y a qu’un seul corps : " Vous tous, en effet, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ ; il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus " (Ga 3,27-28).

Mon amie, sais-tu que cette semaine, nous prions pour l’unité des chrétiens ? Merci pour ton commentaire. C’est un acte pour aller vers l’unité. Laissons-nous transformer par l’amour inébranlable de Dieu ! Que la Paix du Christ Ressuscité soit avec toi !

 

photo 1 http://leseldelaterre.l.e.pic.centerblog.net/o/97f58a8a.jpg  photo 2 : merci Lucie de m'envoyer cette photo

 

Pour lire le commentaire de notre "amie facebook", il vous faut un compte facebook, et cliquer sur ce lien :

http://www.facebook.com/jardinierdedieu