Galates 4, 4-7 Nous sommes libres de la liberté du Fils / Bonne et belle année 2012

Publié le par père Jean-Luc

2e lecture de la messe du 1 janvier 2012

voeux-2012-copie-1.jpg

 

En ce jour, prenons le temps de mesurer la preuve d’amour qui nous est donnée. Le Fils devient l’un d’entre nous, vraiment, il renonce à beaucoup comme Fils éternel en acceptant d’être déterminé, enfermé, limité... Il entre dans une condition humaine vraiment, totalement, en un moment du temps et un endroit de l’espace. « Il est né d’une femme, il a été sous la domination de la Loi ».

 

Mais là, ne s’arrête pas son renoncement, son abaissement... l’humanité même de Jésus reçoit et accepte cette mission pour nous donner de devenir libres, de pouvoir sortir de ce qui nous enferme, nous empêche d’être... son chemin d’abaissement qui manifeste l’amour, celui du Père, celui du Fils, celui de l’Esprit nous rend la liberté, celle de recevoir et de vivre la promesse, celle d’aimer en tout...

 

Nous aussi, nous pouvons, comme lui, devenir héritier et participant de la promesse pour toute l’humanité... A la suite de Marie, nous pouvons nous offrir à ce mouvement qui rompt la folie de la richesse, de l’orgueil, de la démesure, de la haine... qui nous rendent esclaves... ce mouvement laisse surgir en chacun de nous la douceur, la confiance, l’humilité, la joie de vivre, l’allégresse, l’ouverture...

 

Bonne et belle année 2012 à chacun de vous...

 

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 4,4-7.

Frères, lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ; il est né d’une femme, il a été sous la domination de la Loi de Moïse pour racheter ceux qui étaient sous la domination de la Loi et pour faire de nous des fils.  Et voici la preuve que vous êtes des fils : envoyé par Dieu, l'Esprit de son Fils est dans nos cœurs, et il crie vers le Père en l'appelant « Abba ! ». Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils, et comme fils, tu es héritier par la grâce de Dieu.