Lc 14, 12-14 Nous sommes tous invités à entrer dans la générosité de Notre Père ...

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Lundi, 31e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,12-14.

 

Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas. Il disait à celui qui l'avait invité : " Quand tu donneras un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue. Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris 

repas-de-quartier

La relation entre les sociétés, les groupements humains sont à base d’échange, où l’une des parties prend l’initiative libre du don, l’autre partie accuse réception puis entreprendra plus tard le contre-don. C’est ainsi que chacune des parties peut s’ouvrir à l’autre, le reconnaître et faire croître l’échange... C’est ainsi que se bâtit un avenir commun. Il n’y a donc pas à minimiser l’importance de la première réciprocité, elle constitue un premier niveau de relations, d’échanges qui contribuent à associer et à répandre des relations dans la paix, à base de dettes reconnues. C’est peut-être ce qui va se constituer dans les échanges financiers entre la Chine et l’Europe qui semblent devoir s’esquisser en ces jours...

Le geste auquel le Seigneur invite son hôte va donc bien au-delà. Il s’agit de donner librement sans la moindre perspective de retour... Il me semble que ce geste ne peut trouver sa possibilité véritable et dans la durée que si nous faisons, au préalable,  l’expérience d’une gratuité faite à notre égard, une gratuité qui se fonde sur la gratuité de Dieu le Père.  Le geste que nous poserons sera alors un témoignage de reconnaissance envers ce que nous avons nous-mêmes reçu. Donner gratuitement parce que nous avons reçu gratuitement. C’est bien ainsi que Jésus a vécu sa vie terrestre, don en retour à la générosité de son Père. C’est bien ce que diront Pierre et Jean à l’infirme de la Belle Porte au début des Aces des Apôtres, « D’or et d’argent nous n’en avons point, mais ce que nous avons, nous te le donnons : Au nom de Jésus Christ lève-toi et marche ».

Notre chemin pour pouvoir entrer dans cette perspective tracée par le Seigneur dans cette scène évangélique, nous invite peut-être d’abord à réaliser tous les bienfaits qu’il nous a faits et qu’il ne cesse de nous faire. De cette reconnaissance, pourra sourdre la générosité véritable envers autrui. Comme le dit Saint Ignace de Loyola, il s’agit pour chacun de nous d’être pleinement reconnaissant de tous les bienfaits reçus, afin de pouvoir aimer et servir en tout nos frères.

Source de la photo http://www.neomansland.info/wp-content/uploads/idata.over-blog.com/0/53/11/31/2007-s22/repas-de-quartier.jpg