On n'est pas des robots

Publié le par V†G

1720133005.jpgUn soir, lors du dîner, le père demanda que chacun prie pour une collègue frappée d’un cancer. Les uns et les autres s’interrogèrent pour savoir comment il faudrait prier « pour que ça marche ». Il fut alors décidé de prier en famille, car « plus on est, mieux ça marche ». Pourtant, la question de savoir ce que signifie « ça marche » demeurait. Alors le plus grand des enfants récrimina : « ça ne marche pas à tous les coups ». Qui le contredirait…

 

 

« Mais que signifie ‘ça marche’ ? », interrogea le père.

Sentant la question moins triviale qu’il n’y paraît, personne ne sortit du bois.

« Croyez-vous que si l’on fait tout bien comme il faut, alors on est exaucé à coup sûr ?

– On n’est pas des robots ! », répliqua sans hésitations la plus petite.

« On n’est pas des robots ! Quelle belle réponse ! L’Esprit Saint a parlé par la plus petite d’entre-nous ! » s’extasia l’un des parents qui inclinait parfois à voir l’action de Dieu un peu rapidement. Le plus grand ne tarda pas à le ramener à table.

«  Je ne comprends pas, je ne vois pas le rapport.

– Eh bien, imagine que tu sois médecin, que ta sœur soit malade et qu’elle ait une forte toux. Tu en sais plus que moi sur le traitement qui lui fera le plus grand bien, n’est-ce pas ?

– Oui.

– Ainsi, ta sœur est malade, et je te demande : ‘mon fils, je t’en prie, ta sœur est malade ; j’en suis bouleversé. Voudrais-tu lui monter un verre d’eau ?’. J’ai tout demandé comme il faut : je me suis adressé à toi respectueusement, j’ai exposé la situation et le désarroi qui s’ensuit. Puis je t’ai demandé d’intervenir. Que feras-tu ?

– Si elle a une toux, je lui monterai au temps opportun un sirop pour l’atténuer.

– Et voilà ! Et moi, je dirai à qui veut l’entendre que quand je demande à mon fils quelque chose pour le bien de sa sœur, il ne fait pas ce que je lui demande ou, pire, je ne vois pas ce qu’il fait, et donc j’en déduis qu’il ne fait rien.

– Quel rapport avec les robots ?

– Eh bien, même si tu t’adresses parfaitement à Dieu, cela n’entraîne jamais une réponse automatique. Dieu exerce son Bon Vouloir et sa Liberté souveraine uniquement en vue de ce qui est bon pour l’homme, comme Lui-seul le juge, et nous le donne à comprendre. Dieu n’est pas un robot. Notre problème avec Lui, c’est que nous ne Lui faisons pas confiance.

– Mais enfin, Papa, ne serait-ce pas plutôt son problème avec nous ? » interrogea l’un des enfants.

 

V†G

 

Illustration : La guérison du paralytique, portant son grabat, après qu’il eut d’abord été pardonné de ses péchés, alors qu’on l’amenait, par des chemins rocambolesques, pour être guéri de son infirmité physique. Peintre néerlandais inconnu, entre 1560 et 1590 - Source : http://artbiblique.hautetfort.com/archive/2011/01/13/la-guerison-du-paralytique.html