De l'Ascension à la Pentecôte : Savoir habiter le monde

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Dans une oraison, il y a un constat de ce qui se passe et ensuite une demande qui correspond à l’appropriation souhaitée par le peuple de Dieu, nous avons déjà cerné l’évolution de ce moment liturgique du temps pascal entre l’Ascension et la Pentecôte. Je ne prends en compte que la succession des demandes des oraisons.

Nous nous orientons vers le terme, la vie dans la gloire en espérance le jour de l’Ascension...

Ascension : Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l’action de grâce, car l’Ascension de ton Fils est déjà notre victoire : nous sommes les membres de son corps, il nous a précédés dans la gloire auprès de toi, et c’est là que nous vivons en espérance.

Cette demande revient le lendemain, puisque nous demandons que nos cœurs soient dirigés vers sa gloire, gloire qui ne sera acquise que lors du retour glorieux du Seigneur.

Vendredi : Tu nous recrées, Seigneur, pour la vie éternelle dans la résurrection de notre Sauveur qui règne désormais auprès de toi ; dirige nos cœurs vers sa gloire, afin qu'au jour où il viendra de nouveau, ceux que tu as fait renaître par le baptême soient revêtus de sa lumière impérissable.

Le cadre change, la demande demeure sur les choses d’en haut mais elles sont pour nous en cette vie, comme jadis ce fut le cas pour les Apôtres. Nous demandons pour notre vie les dons de l’Esprit...

Samedi : Avant de s'en aller près de toi, notre Père, ton Fils promit aux Apôtres l'Esprit Saint ; ils ont reçu de toi des grâces innombrables qui leur ont fait connaître les choses d'en haut, répands maintenant sur nous les mêmes dons de l'Esprit.

La demande est celle de croire, de percevoir la présence active du Seigneur dans cette nouvelle vie en l’absence de l’apparition du Seigneur... une présence qui durera sous cette modalité jusqu’au retour glorieux, nous demandons à partir de notre condition présente...

Dimanche : Entends notre prière, Seigneur : nous croyons que le Sauveur des hommes est auprès de toi dans la gloire ; fais-nous croire aussi qu'il est encore avec nous jusqu'à la fin des temps, comme il nous l'a promis.

Comment habiter ce temps ? Par le discernement, le discernement de quoi ? De ce que le Seigneur désire pour nous, par rapport à son retour, par rapport à notre gloire... la manière que nous avons de nous situer dans le monde change, il devient le lieu pour nous d’être en relation avec le Seigneur en discernant puis en accomplissant sa volonté...

Lundi : Seigneur, nous t'en prions : que descende sur nous la force de l'Esprit Saint pour que nous puissions discerner ta volonté et l'accomplir tout au long de notre vie.

Dès lors, l’attente de l’Esprit prend une autre couleur, nous demandons que l’Esprit nous accompagne de manière continue et intime, qu’il habite en nos cœurs et que cette habitation transforme le reste de notre être, l’extérieur de celui-ci pour que nous l’exprimions, que nous en devenions son temple...

Mardi : Dieu de puissance et de miséricorde, nous te supplions d'envoyer ton Esprit : qu'il habite nos cœurs, et fasse de nous le temple de sa gloire.

Cette demande sur le plan personnel ne peut pas ne pas avoir une implication sur le plan collectif, le cœur qui change par rayonnement transforme aussi les autres, ainsi l’Eglise prend forme elle aussi dans le service, elle y trouve son unité...

Mercredi : Dieu d'infinie bonté, nous t'en prions : accorde à ton Église rassemblée par l'Esprit Saint de se dévouer de tout cœur à ton service, et d'être unie dans l'accomplissement de ta volonté.

Cette transformation produit aussi une évolution dans la manière qu’aura Dieu de nous  regarder, comme jadis il avait déclaré son amour à son fils faisant sa volonté, de même en ces jours il pourra aimer nos cœurs qui seront accordés à sa volonté...

Jeudi : Que ton Esprit Saint, Dieu créateur, nous transforme par ses dons : qu’il change notre cœur en un cœur que tu aimes, parfaitement accordé à ta volonté.

La demande se poursuit et se simplifie en se densifiant, nous demandons d’être plus dévoués pour le service du Seigneur, de recevoir aussi une foi plus grande, la croissance de notre être selon cette visée... Vivre sans autre souci que de croître en davantage d’amour et de foi...

Vendredi : Dieu qui nous as ouvert la vie éternelle en exaltant ton Fils dans la gloire et en nous envoyant ton Esprit de lumière, fais qu'en participant à une telle grâce, nous soyons plus dévoués à te servir et obtenions une plus grande foi.

Et tout ce que nous demandons n’est pas autre chose que de laisser la vie du Fils en nous se répandre, se manifester, spécialement dans la manière dont elle s’est révélée aux jours de sa Passion... le Monde passe à Dieu ainsi et nous nous y offrons pour tout le temps qui s’offre au moment où le temps liturgique se clôt...

Samedi : Au terme de ces fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie.

La longue transformation du cœur de chaque croyant est comme ce point minutieux qui fait avancer la réalisation de la tapisserie. En s’éloignant de l’ouvrage on réalise la merveilleuse broderie que sont tous les peuples et les nations transformés par la foi des croyants réunis, l’Eglise. Le monde devient le réceptacle du don de l’Esprit, il s’habille de la gloire de Dieu...

Dimanche de la pentecôte : Aujourd’hui, Seigneur, par le mystère de la Pentecôte, tu sanctifies ton Église chez tous les peuples et dans toutes les nations ; répands les dons du Saint-Esprit sur l’immensité du monde, et continue dans le cœur des croyants l’œuvre d’amour que tu as entreprise au début de la prédication évangélique.

Père Jean-Luc Fabre

photo http://www.greenpouce.com/image/bruyere/rhododendron_3_gd.jpg

Publié dans oraison