Ouvrons-nous à la présence et à l'action du Saint Esprit

Publié le par Jardinier de Dieu

3-roses.jpg Savons-nous prier ? Voici quelques extraits de la Catéchèse faite par Benoît XVI : La prière, don de l'Esprit-Saint, dans les Lettres de saint Paul (16 mai 2012).

Nous voulons prier, mais Dieu est loin, nous n’avons pas les paroles, le langage, pour parler à Dieu, ni même la pensée. Nous pouvons seulement nous ouvrir, mettre notre temps à la disposition de Dieu, attendre qu’il nous aide lui-même à entrer dans un vrai dialogue. 

« l'Esprit vient au secours de notre faiblesse ;

car nous ne savons que demander pour prier comme il faut ;

mais l'Esprit lui-même intercède pour nous

en des gémissements ineffables »

(Rm 8, 26)

« Or, nous n'avons pas reçu, nous, l'esprit du monde,

mais l'Esprit qui vient de Dieu,

pour connaître les dons gracieux que Dieu nous a faits.

Et nous en parlons non pas avec des discours enseignés

par l'humaine sagesse, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit,

exprimant en termes spirituels des réalités spirituelles »

(1Co 2, 12-13).

 

Notre union au Christ se réalise par cette présence de l’Esprit-Saint,

puisqu’il s’agit de l’Esprit du Fils de Dieu, en qui nous sommes devenus fils.

Saint Paul parle de l’Esprit du Christ (cf. Rm 8, 9),

pas seulement de l’Esprit de Dieu.


C’est évident : si le Christ est le Fils de Dieu,

son Esprit est aussi l’Esprit de Dieu ;

ainsi, si l’Esprit de Dieu, l’Esprit du Christ, s’est fait proche de nous

par le passé dans le Fils de Dieu et Fils de l’homme,

l’Esprit de Dieu devient aussi un esprit humain et nous touche ;

nous pouvons entrer dans la communion de l’Esprit.


C’est comme s’il disait que non seulement Dieu le Père

s’est rendu visible dans l’incarnation du Fils,

mais aussi l’Esprit de Dieu se manifeste

dans la vie et dans l’action de Jésus,

de Jésus-Christ, qui a vécu, a été crucifié, est mort et ressuscité.


L’apôtre Paul rappelle que « nul ne peut dire :

"Jésus est Seigneur", s'il n'est avec l'Esprit Saint » (1 Co 12, 3).


L’Esprit oriente donc notre cœur vers Jésus-Christ, de sorte que

« ce n’est plus nous qui vivons, mais le Christ qui vit en nous » (cf. Ga 2, 20).


Dans ses Catéchèses sur les Sacrements,

réfléchissant sur l’Eucharistie,

saint Ambroise affirme :

« Celui qui s’enivre de l’Esprit est enraciné dans le Christ »

(5, 3, 17 : PL 16, 450). [...]

Soutenue par l’Esprit du Christ, la prière du croyant s’ouvre au partage des souffrances de son temps et devient un canal d’espérance pour toute l’humanité. Comme nous l’enseigne Saint Paul, ouvrons-nous à la présence et à l’action du Saint Esprit.


Texte intégral http://www.zenit.org/article-30828?l=french

Publié dans Catéchisme