Parlons rugby ... et vie spirituelle

Publié le par Martine

rugby.jpgLe Stade Toulousain est une fois de plus champion de France. Bravo à eux ! Connaissez-vous le Bouclier de Brennus ? C'est cela que les joueurs sont allés chercher dans cette finale de rugby. Ensuite, dans une immense fierté partagée, ils le ramènent à Toulouse et une fête géante a lieu dans toute l'agglomération. J'ai eu la chance de voir et toucher le Bouclier de Brennus : c'est une épaisse planche en bois peinte en noir où deux plaques en métal doré sont fixées. Sur l'une d'elles la liste des clubs vainqueurs avec l'année de leur victoire y est gravée. Un petit livre d'histoire ... Cet objet m'avait un peu fascinée. C'est un symbole immense et très fort. Mais ce n'est aussi qu'un morceau de bois. J'avais eu la surprise de constater que cette planque est, en fait et vue de près, en fort mauvais état, toute cabossée et rayée. Il faut savoir que ce trophée est très malmené lors des fêtes qui célèbrent la victoire. Et je ne peux m'empêcher de faire une comparaison avec nos vies spirituelles. Elles aussi sont mouvementées : il faut de l'entraînement, de l'endurance, du courage, et on prend des coups aussi. Avons-nous le même enthousiasme que ces joueurs et leurs supporters pour vivre notre vie spirituelle ? Pour fêter notre Dieu et notre Eglise ? Faisons-nous les mêmes efforts que ces grands athlètes s'imposent pour gagner ? hum ...  pas sûr. C'est dommage non ? L'enjeu de réussir notre vie spirituelle n'est-il pas important ?

J'ai demandé un jour à un ami, plusieurs fois champion de France avec le Stade Toulousain, à son retour d'une magnifique finale, ce qui l'avait le plus marqué moralement lors de ce match. Il m'a répondu : "Quand on est au fond du terrain, il faut repartir à l'attaque et remonter tout le terrain. Et cela sans arrêt durant tout le match. Toujours repartir. Et ça, moralement, c'est très très dur". J'ai souvent repensé à cette phrase. Elle m'a aidée plus d'une fois. Nous aussi dans notre vie de tous les jours comme dans notre vie spirituelle nous devons souvent repartir, redémarrer, ne pas rester au fond. Et c'est difficile. Ces joueurs, des hommes très entrainés physiquement et psychologiquement, y arrivent à grand-peine. Mais ils y arrivent et ils gagnent. Nous, nous n'avons pas les mêmes moyens. Mais nous avons une aide, un recours : la prière. La confiance dans l'humble demande que nous pouvons adresser à Dieu, à la Vierge Marie, et à beaucoup d'autres. Et au final, nous, ce n'est pas une planche en bois que nous obtiendrons, mais la vie éternelle dans l'amour de Dieu. Alors ne nous décourageons pas quand nous tombons, quand nous sommes dans l'échec. On peut toujours tourner nos yeux vers Dieu et avec son aide trouver en nous les ressources pour redémarrer. Notre vie spirituelle et notre vie de tous les jours le valent bien !

Source de la photo http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/2011/06/04/photo_1307221655193-1-0_w350.jpg.