Passion Rameaux 2012, la laisser vivre en nous

Publié le par père Jean-Luc

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 14,1-72 à 15,1-47.

3-buis.jpg

La passion nous excède, il n’y a pas à proprement parler, à faire un commentaire, la Passion est un long récit, même si celui de Marc est ramassé. Nous avons à laisser le récit s’imprimer en nous, année après année, elle pénètre un peu plus en nous. Souvent dans nos paroisses, la Passion est lue à plusieurs, c’est un moment fort de notre vie chrétienne communautaire, des lecteurs accidentels sont souvent pris par le récit et lisent formidablement. Il n’y a pas de raison autre que celle des événements qui s’enchainent où Jésus subit sa Passion mais aussi où il manifeste que sa liberté est pleinement engagée, consentante, offerte, libre, désirante. Cela est vrai aussi bien lors de l’institution de la Cène, que lors de la veillée à Gethsémani, mais aussi au cours des jugements ainsi que de la Crucifixion elle-même... Le centurion sera touché et confessera la divinité de cet homme, pendu sur le bois de la Croix. A nous aussi de nous rendre disponibles pour que la manifestation du Christ produise en nous son fruit de grâce. C’est d’ailleurs ce que l’Eglise nous propose de demander dans son oraison

Dieu éternel et tout puissant, pour montrer au genre humain, quel abaissement il doit imiter, tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps comparable au nôtre, subisse la mort de la Croix : accorde nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion et d’avoir part à sa Résurrection. 

Il ne s’agit plus seulement d’imiter comme dimanche dernier, il s’agit d’« imiter un abaissement »... et cet abaissement se manifeste, se rend repérable, imitable par la dimension corporelle, le Sauveur a un « corps comparable au nôtre ». C’est par lui, qu’il « subit la mort sur la Croix ». Appel profond pour que nous respections notre corps, notre dimension corporelle, c’est par elle que nous pouvons entrer dans l’intelligence de la Passion de notre Seigneur. C’est la piste ici proposée. 

Sachons user de notre corps, de sa mémoire, de son intelligence, de sa capacité à être affecté pour nous disposer à accueillir puis « retenir les enseignements de sa Passion », le corps est le lieu qui nous relie au reste, qui nous unifie, nous rassemble... 

Ces quelques citations peuvent aider notre méditation de la Passion selon Saint Marc... vous pouvez les lire avant de relire le texte de la Passion chez Marc, elles introduiront un bref préliminaire, montrant la dimension corporelle de cette étape... 

« Nous habitons notre corps bien avant de le penser. » Albert Camus

« Le corps est la baraque où notre existence est campée. » Joseph Joubert Carnets

« J'écoute mon corps, il me parle sans répit. » Louis Scutenaire Mes inscriptions

« Si quelque chose est sacré, le corps humain est sacré. » Walt Whitman Feuilles d'herbe « Créer c’est puiser et épuiser le corps. » Angelin Preljocaj

« Ce que cache mon langage, mon corps le dit. Mon corps est un enfant entêté, mon langage est un adulte très civilisé… » Roland Barthes Fragments d’un discours amoureux

« La liberté, c’est l’harmonie entre le corps et l’esprit. » Gisele Bündchen interview dans Votre Beauté - Mai 2007

« Le corps conditionne le raisonnement. » Hélène Grimaud Variations

Père Jean-Luc Fabre

A suivre

Publié dans Rameaux