Pourquoi le malheur ?

Publié le par Martine

le_11_septembre_2001-11.jpg

L'attentat du 11 septembre à New York nous a tous meurtris par sa violence aveugle. Lors de reportages, nous avons pu entendre de nombreuses personnes touchées personnellement s'écrier : "Pourquoi" ? Nous même, il nous est arrivé dans une situation grave et malheureuse de crier "Pourquoi" ? C'est un réflexe plein d'humanité. Ce "Pourquoi" se hurle dans les larmes, signe de notre incompréhension et de notre désarroi. Pourquoi le malheur me frappe ?

Ce" Pourquoi" est une interrogation, une violente interpellation. Il appelle une réponse qui la plupart du temps ne vient pas, ne se trouve pas.

 

Il est bon de réfléchir à une réponse possible à ce "Pourquoi". Il y en a deux en fait. Soit la réponse est "Parce que", soit la réponse est "Pour". Ce malheur est arrivé parce que ... ou bien ce malheur est arrivé pour ... Nous touchons là à la question non pas de l'explication (Parce que) mais à la question du sens (Pour). Donner un sens au malheur, à notre malheur. Alors cette douleur n'aura pas été inutile ni stérile. Nous pouvons lui faire porter du fruit. Nous pouvons faire sortir un bien d'un mal. C'est difficile et douloureux mais nous avons là une issue possible à notre situation douloureuse. Dieu, notre Père, est prêt à nous aider pour cela, si nous le lui demandons.

 

Dans cette démarche personnelle nous rencontrons la notion de "pardon". Pardonner .... c'est parfois impossible, inhumain. Et pourtant, comme ce "pardon" nous ferait du bien, comme il nous libèrerait, comme il nous réconcilierait avec nous même d'abord et avec la vie. Mais on n'y arrive pas, il y a devant nous un mur infranchissable, une porte verrouillée. Cependant il y a un verrou que l'on peut faire sauter, qui va nous permettre d'ouvrir cette porte et de franchir ce mur du pardon. Ce verrou, c'est l'amour. Tant qu'il n'y a pas d'amour, il ne peut pas y avoir de pardon et donc pas de guérison pour nous. Face à la situation qui nous fait tant souffrir, on peut sincèrement se poser la question : qu'est-ce que je fais de l'amour ? Qu'est-ce qui bloque en moi la libération de l'amour ? Pourquoi dire non à l'amour ? Jésus nous a demandé de nous aimer les uns les autres, d'aimer notre prochain comme nous même. Pourquoi ne pas essayer en lui demandant son aide ? Rappelons-nous, sur la croix, lui aussi a crié un "Pourquoi" : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" (Mt 27,46 et Mc 15,34). Son cri a été terriblement douloureux. Il reprenait un verset (verset 21)  un verset du psaume 22tu abandonné ?"? Rappelez-vous sur la croix lui aussi a crié un "Pourquoi" : s de l'amour ? du psaume 22. Autrement dit il faisait sien un cri hurlé dans les profondeurs de l'humanité. Et puis il est mort... Mais trois jours plus tard ... il est ressuscité. A sa suite, confions-lui notre malheur et notre "Pourquoi" dans un élan d'espérance et d'amour.