Prendre en charge toute humanitié

Publié le par Jardinier de Dieu

humanite-monde.jpg

 

fleche gaucheC’est justement pour affirmer que jamais, au grand jamais, il ne sera possible de l'atteindre sans prendre en charge toute l'humanité. Pourquoi ? Mais parce que Jésus, justement, est le second Adam, parce qu’il est le Fils de l'Homme dans un sens unique, parce que, il est à l'intérieur de chacun, n'ayant pas de limites, ne s'appartenant aucunement dans son humanité, qui est le sacrement diaphane, immense, de la Présence divine ; son humanité n'ayant pas de frontière peut être ouverte sur toute l'humanité, peut rassembler toutes les générations, peut rendre tous les Hommes de tous les siècles contemporains.

 

Et lui seul, justement, est le lien d'une humanité libérée de ses limites, d'une humanité où chacun rejoint l'autre par le dedans, où chacun rejoint l'autre par sa liberté, par son ouverture, par cette respiration de Dieu qui conditionne toute notre dignité.

Pour atteindre Dieu, il faut donc - j'entends le Dieu vivant, le vrai Dieu, le Dieu qui est au-dedans de nous un espace infini - il faut donc ouvrir nos cœurs, il faut les faire aux dimensions de son cœur, il faut nous rendre universels, il faut dépasser nos frontières et nos limites, il faut que nous devenions une Présence à tous et à chacun.

 

Et c'est alors que nous atteindrons, que nous rejoindrons, que nous découvrirons le vrai Dieu. Si nous en faisons une idole à notre mesure, si nous le restreignons à nos besoins, si nous réduisons Dieu à un monopole de secte ou de parti, il s'agit d'un faux dieu.

 

Le vrai Dieu n'a pas de frontières, le vrai Dieu est un Amour illimité, le vrai Dieu est tout entier et infiniment en chacun un don illimité.

 

Jésus était présent à ses Apôtres ; ils ne l'ont pas connu ; il était devant Pilate, il ne l'a pas connu ; il comparaissait devant Caïphe, il ne l'a pas connu ; parce que tous le voyaient du dehors, ils le voyaient devant eux, au lieu de le voir au-dedans d'eux-mêmes, comme le principe, comme le lien qui unit tous les Hommes et qui peut faire de tous un seul Corps, une seule vie. Et c'est cela justement que le Seigneur voulait.

fleche.gif

 

Maurice Zundel Qu'avons-nous fait de l'Homme ? A Lausanne - Montolivet, le jeudi saint 7 avril 1966.

photo http://www.astrosurf.com/luxorion/Sciences/humanite-monde.jpg

Publié dans Eucharistie - Mystère