Prière d'ouverture de la messe des Rameaux

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au genre humain quel abaissement il doit imiter, tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps semblable au nôtre, subisse la mort de la croix : accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion et d’avoir part à sa résurrection.

christ-ressuscite-et-ses-disciples.jpg

Nous sommes au porche de la semaine sainte. Cette prière nous indique le fruit que nous pouvons attendre de cette semaine. Nous avons à considérer le Seigneur Jésus. Il nous indique le chemin de la vraie vie par son abaissement. Nous avons à entrer dans la logique profonde de la manière dont le Sauveur a vécu la fin de son existence terrestre.

C’est un enseignement qu’il nous propose ainsi pour notre propre existence. Un enseignement pour la vie en plénitude, un enseignement qui nous incorpore dans son mouvement, un mouvement qui, nous donnant de le vivre nous-mêmes, nous conduit à recevoir d’une manière renouvelée la vie, nous donne ainsi part à sa résurrection.

Ce, à quoi nous avons à nous rendre attentif, en ces jours, c’est surtout la manière dont le Seigneur Jésus accepte de subir les épreuves. Il se fie à son Père et se remet à Lui. Il accepte le dépouillement de lui-même pour demeurer pleinement le Fils, un Fils solidaire de ses frères humains. Cet amour qui se manifeste dans la confiance envers son Père, dans l’ouverture envers ses frères nous touche, nous réintroduit dans le mystère de la Vie.

Il n’y a pas de vie véritable en dehors de l’ouverture envers l’autre, tous les autres. Ce mouvement le Seigneur le pousse jusqu’au bout, il donne tout de son humanité pour cela. Nous le comprenons, nous le recevons, nous sentons ce qu’est vraiment l’amour, nous découvrons que nous pouvons marcher sur ce chemin, parce que nous découvrons que nous sommes précédés, portés.

Alors nous redisons cette prière que nous désirons, nous faire nôtre :

Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au genre humain quel abaissement il doit imiter, tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps semblable au nôtre, subisse la mort de la croix : accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion et d’avoir part à sa résurrection.

père Jean-Luc Fabre
image http://www.aumoneries-francophones.cef.fr/local/cache-vignettes/L400xH404/Pr_site_La_Predication_Apparition_apres_la_resurrection-55fb9.jpg

Publié dans oraison