Prière d'ouverture du 15e Dimanche du temps ordinaire

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Dimanche 12 juillet 2015 (12/07/15)

 

Dieu, Toi qui montres aux égarés la lumière de ta vérité pour qu'ils puissent reprendre le bon chemin, donne à tous ceux qui se déclarent chrétiens de rejeter ce qui est indigne de ce nom, et de rechercher ce qui lui fait honneur. 

Cafédelavie

Goûter cette affirmation de notre foi, Dieu conduit à sa manière à lui chaque homme et tous les hommes. Par sa lumière, lui qui est la lumière au-delà de toute lumière, il nous donne de nous retrouver sur notre chemin de vie, notre chemin de croissance, notre chemin vers Lui. Il respecte en nous l’être raisonnable que nous sommes, nous pouvons aller à lui, en prenant un chemin raisonnable, en usant de nos capacités d’intelligence et de volonté. Il nous donne aussi de pouvoir cheminer, de devenir pas à pas à partir de la lumière dont il nous éclaire.

Cela, Dieu l’offre à chacun de ses créatures, à tout homme. A chacun, il fait le don de sa lumière pour l’aider à avancer, pour pouvoir s’éloigner de son erreur. Dès lors pour un chrétien, c’est-à-dire quelqu’un qui a fait l’expérience de la rencontre, de la découverte de son Fils, la lumière qu’il a envoyé dans le monde, qui condense toute la vérité en lui, la rend plus accessible, quelqu’un qui reconnaît son identité de croyant… une attente plus instante se fait jour. Attente qui demande que nous prions d’une manière plus pressante pour eux, c’est-à-dire pour chacun de nous, pour nous-mêmes.

Notre intelligence est profondément éclairée par la connaissance que nous avons du mystère de Dieu, du salut qui nous est offert… dès lors, la demande se porte vers une autre dimension de notre être, la volonté, que la volonté des chrétiens soit confortée pour marcher selon le bon chemin. Ainsi le salut viendra en eux, mais ce salut se rendra aussi plus accessible à d’autres. Le chrétien est d’une certaine manière pour ses frères en humanité un «autre Christ»… Cette volonté humaine, animée par le Christ, se doit de rejeter et de rechercher tissant ainsi ce tissu précieux de lAmen filial à travers des «oui» et des «non». Lamour est dans les actes, plus que dans les paroles… Le Christ attend de nous des actes posés.

Dieu, Toi qui montres aux égarés la lumière de ta vérité pour qu'ils puissent reprendre le bon chemin, donne à tous ceux qui se déclarent chrétiens de rejeter ce qui est indigne de ce nom, et de rechercher ce qui lui fait honneur.

père Jean-Luc Fabre

image http://www.nsae.fr/wp-content/plugins/Caf%C3%A9delavie.jpg

Publié dans oraison