Prière d'ouverture du 19 février 2013

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Mardi (1ère semaine du Carême, année C)

Regarde ta famille, Seigneur ; et fais que notre esprit, affiné par la maîtrise de nos sens, resplendisse à tes yeux du désir de te trouver.

Artur-Golacki01.jpg

Peu à peu notre esprit reprend consistance,

Il sort de son inconsistance…

 

Nous avons besoin d’être regardé.
Un regard aimant est comme une passerelle qui nous porte,
nous donne de nous risquer au-delà des précipices,
sur le chemin de la liberté, de la croissance.

Nous implorons ton regard Seigneur parce que nous éprouvons,
dans le début de notre marche, l’appel à bouger, à changer.

Mais nous ne le pourrons pas seuls, nous le savons.

Nous avons besoin de toi,
de ton regard qui nous donne, nous redonne vie…

 

Et surtout, dans ton regard,
découvre en nous ce qui nous met en mouvement vers Toi,
regarde le, fais le ainsi grandir…

C’est vrai, depuis que nous sommes entrés en Carême,
nous nous efforçons de nous orienter vers Toi.

Nous essayons de consacrer notre énergie vers Toi
et non plus vers les « choses »…

Et notre esprit évolue,
nos pensées se tournent davantage vers Toi,
nous Te sommes plus présents…

 

Une énergie nouvelle nous irrigue,
notre être trouve une nouvelle unité,
un nouveau dynamisme,
notre marche est plus simple,
plus légère, plus curieuse, plus désireuse de Toi.

Nous nous affinons,
nous nous aiguisons,
nous centrons sur Toi.

Béni sois-tu Ô Seigneur, nous te le redisons encore…

 Regarde ta famille, Seigneur ; et fais que notre esprit, affiné par la maîtrise de nos sens, resplendisse à tes yeux du désir de te trouver.

Père Jean-Luc

Image http://www.urantia-gaia.info/wp-content/uploads/2012/08/Artur-Golacki01.jpg

Publié dans oraison