Prière d’ouverture du 19e dimanche du temps ordinaire, 7 août 2016

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Chaque jour, le Fils guide en nous la croissance de l’être filial…

Dieu éternel et tout puissant, toi que nous pouvons déjà appeler notre Père, fais grandir en nos cœurs l’esprit filial, afin que nous soyons capables d’entrer un jour dans l’héritage qui nous est promis.

Nommer est déjà beaucoup, combien de personnes passeront-elles leurs vies sans dire ce qu’il y avait d’essentiel pour elles, ainsi un amour, même aujourd’hui, peut demeurer secret, insu, parce que non déclaré…

Mais le Seigneur nous propose encore de poursuivre ce chemin, d’aller plus loin encore. En plus du fait que nous pouvons l’appeler « Père », le Seigneur désire que cette réalité devienne encore plus vivante en chacun de nous. Il désire que notre filiation devienne plus active, que notre fraternité avec nos frères devienne elle aussi plus active… Il désire que cette communauté d’amour appelée à unir tous les êtres se développe, et cela passe notamment par ce que nous pouvons Lui demander.

Le Fils est Celui qui vit en relations pleines de confiance avec le Père, qui vit de Lui, de son exemple, de son appel, qui vit pour aller vers Lui, pour s’offrir à Lui, pour reconnaître en Lui, et son origine et son terme… qui ne cesse de Lui demander et de recevoir de Lui… Notre être filial, fraternel se constitue ainsi à travers ces demandes, ces échanges… le temps qui nous est donné est le lieu de l’exercice qui fait croître en nous l’amour, l’amour en nous mais aussi dans les autres… Sachons user de chaque instant de notre vie pour aimer…

Vaisseau humanitas - Détail d'une sculpture de Robert Coudray (Lizio Morbihan) Photo de Chantal Delacroix

père Jean-Luc Fabre

Publié dans oraison