Prière d’ouverture du mardi saint : la grâce d’être présent à la liturgie de ces jours

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Aide-nous, Dieu éternel et tout-puissant à célébrer les mystères de la passion du Seigneur de telle sorte que nous obtenions le pardon.

celebration.jpg 

Célébrer est un mot riche d’un sens profond. Nous avons à en découvrir toute la signification profonde. Ce n’est pas seulement comme assister à un spectacle, ou bien être acteur d’une représentation… C’est bien plus que cela, c’est une démarche unique. L’Esprit du Christ anime son corps qui est l’Eglise.

« Par la liturgie le Christ, notre Rédempteur et Grand Prêtre, continue dans son Église, avec elle et par elle, l’œuvre de notre rédemption » (CEC, 1069). Cette « œuvre de Jésus-Christ », parfaite glorification de Dieu et sanctification des hommes, est donc le véritable contenu de la liturgie.

Notre participation à l’action liturgique donne ainsi à l’Esprit de pouvoir nous rejoindre d’une manière très intime. Il rejoint la racine de notre cœur, suscite en nous le fils, le membre de son corps qu’est l’Eglise…

Notre demande est donc d’importance. Nous le redisons avec respect. Nous nous offrons pour recevoir pleinement le mystère qui s’exprime dans la Passion du Seigneur dans l’acte liturgique, nous le demandons pour nous et pour tous nos frères et notamment ceux qui, souvent, viennent participer aux célébrations de la Semaine Sainte de manière impromptue, là où culmine la liturgie de notre Eglise.

Oui Seigneur nous te le redemandons…

 Aide-nous, Dieu éternel et tout-puissant à célébrer les mystères de la passion du Seigneur de telle sorte que nous obtenions le pardon.

père Jean-Luc Fabre

photo http://stroch.chant-liturgique.fr/chartedeschanteu/bv000013.jpg 

Publié dans oraison