Prière d’ouverture du mercredi 6 mars 2013, 3ième semaine de Carême

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Oraison : Seigneur, tu nous accordes ce temps de Carême pour nous former à la vie avec le Christ et nous alimenter de ta parole ; que notre effort de pénitence nous obtienne la fidélité à te servir et le goût de te prier d’un même cœur.

A-Montmartre-soixante-heures-de-prieres-pour-le-pape_articl.jpg

Aujourd’hui, une nouvelle valence du temps du Carême commence à s’exprimer. Nous avançons et nous devons aussi évoluer au cours de cette durée, nous enrichir, nous déployer. Le Carême, c’est aussi un temps pour entrer dans une nouvelle vie. Une nouvelle vie parce que je ne vis plus seul mais en relation avec le Christ. J’épouse sa manière à lui de vivre, de recevoir la vie, d’y répondre. Ce que le Christ a vécu, ce qu’il a fait est, pour moi, source d’inspiration profonde. La, (sa), parole devient pour moi source nutritive de mon être. Je m’assimile sa manière de vivre, d’être en relation. Je puis entreprendre le combat de chacun, qui consiste à recevoir la vie, à sa manière…

Les efforts conscients que je déploie me conduisent là où sa grâce contribue également à me mener. Une collaboration, une alchimie sont en route. Elles développent une nouvelle manière en moi, une fidélité, une aptitude à me comporter selon la relation avec Toi. J’apprends ce nouveau chemin, il développe en moi une saveur, un goût à être avec Toi, à Te le demander, à T’en prier. Ce que l’Eglise me propose de formuler, m’aide à réaliser que c’est bien cela que je vis. Les mots que je prononce aident mon expérience, ils la révèlent pour que je puisse encore plus entrer dans ce mouvement.

Et ce mouvement m’unifie, en moi-même, en approfondissant ma manière d’être avec Toi, de tout mon cœur, mon intelligence, ma volonté… Et ce chemin que je prends, je ne le prends pas seul, mais avec des frères et des sœurs, et il devient lui aussi chemin partagé avec les autres. Mon « oui » porte le « oui » de mes frères et il est porté par les leurs aussi…

Voilà la grande formation dans laquelle nous sommes pris, entrainés, vivifiés… Nous éprouvons le bienfait de l’Unité entre nous et avec Toi, de te prier d’un même cœur. Cela redouble notre énergie à Te chercher, à Te désirer… à Te prier. Nous devenons Tes enfants…

 

Alors, Seigneur, nous Te le redisons encore et unis tous ensemble :

 

Seigneur, tu nous accordes ce temps de Carême pour nous former à la vie avec le Christ et nous alimenter de ta parole ; que notre effort de pénitence nous obtienne la fidélité à te servir et le goût de te prier d’un même cœur.

père Jean-Luc Fabre

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/religion/s-informer/actualite/a-montmartre-soixante-heures-de-prieres-pour-le-pape-_np_-2011-06-29-682706/21122175-1-fre-FR/A-Montmartre-soixante-heures-de-prieres-pour-le-pape_article_popin.jpg

Publié dans oraison