Prière d’ouverture du Mercredi saint

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Puisque tu as voulu, Seigneur, que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, fais que nous puissions recevoir la grâce de la résurrection.

 fleurs-du-tissus.jpg

Nous sommes à la veille des trois jours saints, qui forment un ensemble. Il y a le don que le Seigneur va manifester à la Cène. Il y aura l’Abandon qu’il vivra jusqu’à sa mort sur la Croix. Et puis au cœur de l’attente, il surgira plein de Vie et de pardon lors du grand jour de Pâques. Voilà le mouvement que vit Notre Seigneur.

A travers cela, les disciples, les Apôtres et nous-mêmes dans la dynamique liturgique nous vivons cette transformation également pour nous en recevant ce don, en reconnaissant notre abandon, en nous ouvrant à la Vie en plénitude.

Nous demandons au Père son aide pour que nous puissions pleinement recevoir la dynamique pascale en notre vie, en notre être, en nos relations, en toute notre humanité… La grâce de la résurrection est multiple, elle est pour tous, elle ne cesse de se diffuser dans le grand corps de l’humanité et en chacun de nous…

Ce mouvement de vie correspond aussi pour nous à un renoncement à Satan, aux forces qui nous portent vers le bas, l’isolement, la fermeture, le désespoir, la violence. Cela correspond à une extraction de cette atmosphère délétère qui nous asphyxie, nous empêche d’être en plénitude. Cette plénitude à laquelle tu nous appelles dans le temps de la résurrection, ce temps où nous sommes…

Alors, Seigneur, donne-nous, en ces jours, la grâce de Te recevoir d’une manière renouvelée …

Puisque tu as voulu, Seigneur, que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, fais que nous puissions recevoir la grâce de la résurrection.

père Jean-Luc Fabre

image http://www.anacoluthe.fr/wp-content/uploads/2011/05/flower-details-deux2.jpg

Publié dans oraison