Prière d’ouverture du samedi 22 décembre 2012

Publié le par Jardinier de Dieu

Samedi (3ème semaine du temps de l'Avent C)

Communier à la vie d'un tel Rédempteur

Oraison : Tu n'as pas supporté, Seigneur, que l'homme soit abandonné à la mort, mais tu as voulu le racheter en lui envoyant ton Fils unique ; accorde, nous t'en prions, à ceux qui s'inclineront devant l'enfant de Bethléem, de communier à la vie d'un tel Rédempteur.

 prions.gif

Tu manifestes à travers la venue en notre chair humaine de ton fils combien nous avons du prix à tes yeux et ton amour n’est pas pour l’humanité seulement mais pour chacun d’entre nous, comme personne unique… Nous le découvrons, nous l’éprouvons. A la crèche chacun vient à toi, et celui-là devient mon frère… nous sommes par là rassemblés. 

Ton humilité est si forte, si belle, si douce, si merveilleuse… Nous le percevons, nous le recevons, nous le comprenons. Donne-nous de le vivre à notre tour, là où nous sommes… Donne à chacun de nous de le vivre, donne à l’humanité de s’unifier, de se rassembler, de se réconcilier… Donne nous de recevoir, de vivre du message de Noël.  Oh oui ,  nous t’en prions… 

Dans l’histoire, des personnes ennemies ne se sont pas battues le soir de Noël, fais que cela soit aussi vrai pour le Noël de cette année… 

Donne nous aussi d’entrer dans ce mouvement d’humilité, donne nous d’aimer notre condition humaine, ne permets pas que nous la quittions pour aller vers nos rêves insensés…  Oui acceptons notre situation et sachons la relier à toi. Ecarte de nous la folie de croire que nous pouvons construire notre bonheur à coup de maîtrise technique, apprends nous à recevoir humblement notre bonheur de la relation avec l’autre. Libère nous de la pression de nos images. Rends nous ouverts aux autres… rends nous capables de nous recevoir des autres… Mets nous à la suite de ton fils qui accepte, Lui le Verbe, de dépendre des hommes, des femmes… 

Seigneur nous t’en prions humblement…

père Jean-Luc

Tu n'as pas supporté, Seigneur, que l'homme soit abandonné à la mort, mais tu as voulu le racheter en lui envoyant ton Fils unique ; accorde, nous t'en prions, à ceux qui s'inclineront devant l'enfant de Bethléem, de communier à la vie d'un tel Rédempteur.

image http://p3.storage.canalblog.com/32/78/381378/34754596_p.gif

Publié dans oraison