Prière d’ouverture du samedi 23 mars, la veille du Dimanche des Rameaux

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Seigneur, tu es toujours à l'œuvre pour sauver les hommes, mais en ce moment du carême tu offres plus largement ta grâce à ton peuple ; regarde avec bienveillance tous ceux qui t'appartiennent : que ton amour protège et fortifie à la fois les catéchumènes et les baptisés.

mains-oiseaux.jpg

Un constat simple et fort. Le Seigneur ne cesse d’être à l’œuvre pour sauver les hommes, c’est-à-dire réveiller en eux leurs vraies libertés de telle manière qu’ils puissent librement renouer avec Toi. Les occasions de la vie sont là pour permettre cette transformation, cette évolution, ce retournement…

 

Cette dynamique qui s’applique pour chacun s’applique aussi à l’ensemble de l’humanité ou plus simplement au corps ecclésial que nous formons. Nous le savons  bien chaque fois que « deux ou trois sont rassemblés en mon Nom je suis présent au milieu d’eux. ». Dès lors nous pouvons bien comprendre que dans le temps du Carême où Ton Eglise se dispose davantage à Te suivre, Tu sois plus agissant, plus offrant de Ta grâce…

 

Et nous nous tournons vers Toi, car nous savons que Tu nous appelles du plus profond de nous-mêmes, de notre cœur, pour que notre liberté libérée puisse aller à Toi. Alors nous Te le demandons encore, regarde nous. Ton regard est ce qui nous maintient, nous tire, nous fait grandir. Ton regard nous réchauffe…

 

Et ton regard Tu le portes sur ceux où vit le baptême de Ton Fils mais aussi en ceux qui vont le recevoir dans une semaine… Nous sommes au porche de la Semaine Sainte et nous Te le redemandons avec confiance…

 

Seigneur, tu es toujours à l'œuvre pour sauver les hommes, mais en ce moment du carême tu offres plus largement ta grâce à ton peuple ; regarde avec bienveillance tous ceux qui t'appartiennent : que ton amour protège et fortifie à la fois les catéchumènes et les baptisés.

père Jean-Luc Fabre

Publié dans oraison