Prière d’ouverture du troisième (3e) dimanche de l’Avent

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Quelle joie lorsque l’on m’a dit d’aller à la maison du Seigneur !

 

 ***

Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ; dirige notre joie vers la joie d'un si grand mystère, pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau.

 

Nous sommes en route, l’écoute de la parole, la rencontre des frères, la préparation collective de la fête… tout cela avec l’action sous-jacente de l’Esprit fait que nous sommes vraiment sur le chemin. Certainement de manière imparfaite, incertaine mais néanmoins réelle… Nous sommes un peu plus disponibles, un peu plus dégagés du quotidien… Une allégresse nous saisit, un goût d’avancer, de vivre est là, modeste et réelle…

Nous te remercions de ce don que tu nous fais en ces jours. Et nous te demandons, encore et encore, que ce dynamisme s’oriente vers la contemplation de ce qui vient, que notre cœur se laisse informer par tes propres pas, tes propres démarches que tu manifestes dans la vie humaine, cette vie humaine que tu te mets à habiter toi aussi pleinement…

Il y a là dans cette histoire qui s’écrit sous nos yeux le signe de ta présence, de ton action bienfaisante, action porteuse de paix, de joie véritable… Aide nous à la recevoir vraiment, à nous laisser informer par elle…

Dès lors les actes que nous poserons ensemble la communauté des croyants en la nuit de Noël, seront les signes véritables de nos cœurs transformés par ta venue, par ton action, par ta joie en nous… signes qui réalisent ce qu’ils manifestent.

 père Jean-Luc Fabre

Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ; dirige notre joie vers la joie d'un si grand mystère, pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau.

photo http://static.skynetblogs.be/media/121378/9.96.jpg

Publié dans oraison