Prière d’ouverture du Vendredi 22 mars

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Pardonne, Seigneur, les torts de ton peuple ; puisque notre faiblesse nous a rendus captifs du péché, que ta tendresse nous en délivre.

 priere-1.jpg

Nous sommes conscients de là où nous en sommes dans nos existences. Nous sommes aussi conscients que nos fautes T’ont aussi touché. Ce sont des torts que nous avons envers Toi, nous ne T’avons pas respecté. Et de cela, nous Te demandons sincèrement pardons.

Nous l’avons peu à peu réalisé, nous l’avons peu à peu conscientisé. A travers ce chemin, nous nous sommes rendus compte aussi de notre faiblesse, nous sommes conscients que notre faiblesse nous rend captifs de ce péché, que nous retombons, que la vigueur en nous pour choisir le bien, éviter le mal n’est pas assez forte, ne nous anime pas assez de l’intérieur…

Et dans notre demande de pardon, envers Toi, il y aussi le désir de faire bien, de faire selon Ta volonté, Ton appel pour le futur… Alors nous faisons appel à Ta force, cette force douce mais qui est capable de tout vaincre, de tout retourner, de faire renaître en nous l’humanité véritable…

Oui Seigneur, que cette douce force qui caractérise Ta manière de Te révéler et d’être vienne à notre secours, nous fortifie de l’intérieur et nous donne d’aller sur le chemin de Vie.

Oui Seigneur…

 

Pardonne, Seigneur, les torts de ton peuple ; puisque notre faiblesse nous a rendus captifs du péché, que ta tendresse nous en délivre.

père Jean-Luc Fabre

merci à l'auteur de photo

Publié dans oraison