Prière pour la Présentation du Seigneur au Temple

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Dieu éternel et tout-puissant,
nous t'adressons cette humble prière :
puisque ton Fils unique,
ayant revêtu notre chair,
fut en ce jour présenté dans le Temple,
fais que nous puissions aussi,
avec une âme purifiée,
nous présenter devant toi.

(oraison)

jésus2

Cette oraison établit un lien symbolique entre l’humanisation du Fils de Dieu et notre divinisation. Celui qui devient l’un de nous, en revêtant notre chair, l’atteste dans sa présentation au Temple. Nous demandons que nous puissions nous aussi être présentés au Seigneur, en étant, en retour, revêtu d’une âme purifiée.

Voir Dieu est en nous le plus profond des désirs, mais nous en percevons tout le péril puisque cette vision nous entraine au-delà de nous-mêmes, de notre condition… Ce désir ne peut se risquer à se formuler et à se réaliser que parce que Lui, en son Fils, est venu à nous, a gravi [en descendant] les étapes de la condition humaine…

La question pratique, qui nous concerne directement, est bien de savoir ce qu’une âme purifiée signifie. Et là, nous plongeons dans des dimensions extrêmement profondes et mystérieuses de l’homme. S’exprime là le désir extrêmement profond de l’homme, qui le requiert au plus profond de lui-même, au-delà de la conscience qu’il peut avoir de lui-même. Cela peut donner lieu et donne lieu à bien des travers et des excès.

Le chemin certain et sûr est celui de Notre Seigneur en son Eglise. Attachons-nous à Lui et à elle. Nous nous abandonnons à la capacité en Dieu de nous transformer à travers notre cheminement sur terre… Le maître mot en est : l’humilité.

Nous nous confions à Lui et nous lui confions aussi tous les religieux dont aujourd’hui c’est la fête. Qu’ils suivent de plus près tous les enseignements de l’Eglise.

Dieu devenant l’un de nous nous appelle à devenir comparables à Lui… nous libérons ainsi notre désir le plus grand.

père Jean-Luc Fabre

image http://langloislaurence.unblog.fr/files/2010/12/jsuschrist.jpg

Publié dans oraison