Quand un malheur arrive - Ps 111

Publié le par Martine

 van-gogh-old man in sorrow"L'homme de bien ne craint pas l'annonce d'un malheur : le coeur ferme, il s'appuie sur le Seigneur." (Psaume 111) En lisant ce verset, je me suis arrêtée, un peu étonnée, par cette phrase. Et j'ai eu envie d'y rester, de réfléchir, de revoir ma vie à la lumière de cette parole qui est la Parole de Dieu.

"L'homme de bien ne craint pas l'annonce d'un malheur". Qui peut ne pas craindre l'annonce d'un malheur ? Comment ne pas s'attrister ou avoir peur lorsque le malheur nous frappe ? Ce verset ne veut pas dire qu'il faut chercher le malheur, souhaiter la souffrance ou l'échec. Mais que si cela arrive, il ne faut pas craindre, mais au contraire "le coeur ferme, s'appuyer sur le Seigneur". Voilà pourquoi nous ne devons pas craindre l'annonce d'un malheur à la manière humaine. Parce que nous croyons en Dieu et parce que nous savons qu'il nous aime, nous devons garder "le coeur ferme" c'est à dire ne pas nous troubler, ne pas nous affoler, ne pas avoir peur, même si nous souffrons de ce malheur. Nous devons même "nous appuyer sur le Seigneur". Comment ? En lui parlant dans un sincère coeur à coeur de notre malheur, en criant et pleurant peut être, en lui demandant son aide et son soutien puisqu'il nous le promet, car tout seul nous n'y arriverons jamais et nous succomberons face à ce malheur qui nous blesse tant.

Combien de fois dans notre vie avons-nous croisé, à des degrés divers, le malheur, les peines et les soucis, les échecs, les injustices, les désarrois. Est-ce que dans ces moments là nous avons pensé à Dieu ? De quelle manière avons-nous vécu cela par rapport à notre foi et notre confiance en Lui ? Et aujourd'hui, quand on y repense, où en sommes-nous avec Dieu ? "L'homme de bien ne craint pas l'annonce d'un malheur : le coeur ferme, il s'appuie sur le Seigneur." Si on essayait d'être des hommes et des femmes de bien ? Comment faire ? Qu'est-ce que c'est un homme ou une femme de bien ? Je crois que si on en parle avec Dieu, si on essaie, avec son aide, d'ouvrir et de pacifier son coeur on trouvera la réponse. Dieu nous propose dans ce verset tout simplement une relation d'amour entre Lui et nous, un pacte de confiance. Oui, cela apaiserait bien notre coeur si on acceptait d'y consentir. Comme un bateau qui regagne la terre après avoir traversé l'océan et les tempêtes, enfin nous trouverions notre port d'attache et sa paix. Que Marie nous guide vers son Fils, qu'elle nous aide à être des hommes et des femmes de bien qui gardent le coeur ferme et confiant dans le Seigneur même à l'annonce d'un malheur. Au delà du malheur, Il est là.

Image : Van-gogh_old_man_in_sorrow