Que l'Enfant de la crèche nous aide dans la démarche de justice et de paix !

Publié le par Jardinier de Dieu

En ces jours de Noël, il nous est bon d’entendre ce que dit cet homme qui a su rester simple tout en accédant à de lourdes responsabilités. Entendons son plaidoyer en faveur de la démocratie et du vote des citoyens ainsi qu’en faveur de la dimension communautaire de notre foi. Seuls et isolés nous ne pouvons rien, mais rassemblés alors des possibles s’ouvrent pour que le  bien commun de la société entière soit considéré et même respecté. Demandons à l’enfant de la crèche de nous aider dans cette démarche de justice si nécessaire en ces temps pour notre monde.

Le jardinier de Dieu

480_061217-PNV-roller.jpg

Que peuvent faire les gens ordinaires pour lutter pour la justice, pour lutter les inégalités et contre la corruption?C’est possible, en votant. La force du peuple, dans une démocratie, c’est le vote, et puis, si les corrompus savent que les gens prennent conscience et ne votent pas pour un corrompu, les choses commencent à changer. Le vote est l’arme du citoyen et il faut l’utiliser avec conscience. C’est ce qui manque dans nos pays, dans mon pays, par exemple, il y a des gens qui votent pour tel parti parce que leur père était dans ce parti, et avant lui son grand-père, et qu’il faut être fidèle au parti, non en leur âme et conscience. Ce sont les conséquences aussi de cette instruction défectueuse qui afflige aussi les valeurs politiques.

Eminence, vous avez tant de fois dit votre espérance en un monde solidaire et juste. Où trouver cette espérance s’il y a tant de souffrance, tant d’injustice? Et vous-même en tant que président de la Caritas, avez-vous vécu beaucoup de ces situations de disparité et de pauvreté... Moi je dis, si nous sommes chrétiens, notre exemple est celui de Jésus, et le Seigneur Jésus a du lutter contre toute espérance – Saint Paul le dit clairement – et c’est là que nous puisons notre force, nous savons que Dieu veut un ciel et une terre nouvelle, et il ne le fera pas d’un petit coup de baguette magique, il le fera à travers chacun de nous, chrétiens, quand nous construisons déjà ce royaume dans cette vie. Par conséquent, la communauté en tant que telle est l’élément fondamental de notre foi pour vivre cette espérance.

 

Réflexions du cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga, président de Caritas Internationalis. Interview Maria Lozano Traduction d’Océane Le Gall (ZENIT.org)

photo http://www.secourspopulaire.fr/uploads/tx_oxcsbanqueimage/480_061217-PNV-roller.jpg

Publié dans actualités