Respect de soi et amour-propre

Publié le par ULTD & ltd

jaloux.jpg

Nous confondons souvent respect de soi et amour-propre. Ainsi, au nom du respect de soi, nous ne pardonnons pas à ceux qui ne nous respectent pas et, donc, nous blessent. Mais comme son nom l'évoque, le respect de soi est une action que nous faisons sur nous-mêmes et n'a rien à voir avec le respect des autres envers nous. La différence fondamentale entre respect de soi et amour-propre peut s'exprimer de la manière suivante: celui qui a le respect de soi exige de lui-même de se respecter (en vivant dignement) et ne se permet pas d'offenser les autres. En revanche, celui qui a l'amour-propre, exige des autres de le respecter et ne permet pas aux autres de l'offenser.

Nous savons très bien que nous pouvons seulement nous contrôler et ne pouvons pas empêcher les autres de nous offenser. Ainsi, celui qui se respecte vraiment, quand il est offensé, ne s'en laisse pas affecté pour vouloir se venger, il s'avilirait. Nous croyons  souvent que si nous ne contre-attaquons pas celui qui nous offense, nous ne nous respectons pas, ou nous ne savons pas défendre notre respect de soi et il sera menacé, voire perdu. Non, c'est bien ainsi que nous gardons intègre notre respect de soi et le consolidons même. Nous le perdons seulement quand nous le laissons dominer par l'amour-propre, qui est blessé et nous pousse à offenser l'autre pour nous venger. L'amour-propre est donc fort anti-chrétien. C'est la cristallisation de l'orgueil, et la conséquence en est la destruction de soi et aussi celle des autres.

Pour nous sauver, le Christ nous montre en fait le chemin pour nous sauver nous-mêmes, en se proposant comme modèle. En Lui, il n'y avait point d'amour-propre, Il s'est anéanti en quittant son rang divin pour prendre la condition humaine. Qui plus est, Lui qui était sans péché, a été condamné et mis à mort sur la croix comme le criminel le plus abject. Peut-on dire qu'Il ne se respectait pas en se laissant déshonorer sans résister? Non, au contraire, c'est ainsi qu'Il a pu nous révéler le mieux la vraie nature de Dieu: aimante et pardonnante. Ainsi, étant chrétiens, si nous avons vraiment le respect de soi, c'est-à-dire que nous voulons vivre dignement en enfants de Dieu, nous devons aimer et pardonner, tant à nous-mêmes qu'aux autres, comme nous avons reçu l'amour et le pardon de Dieu. C'est là le chemin de salut pour nous tous.

Merci Claude pour la photo.