1Cor 1, 22-25 Sagesse et folie, puissance et faiblesse

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Notre Seigneur prend toute notre humanité, la belle part et celle que nous réprouvons, pour l’amener au Père...

Nous le sentons bien la foi chrétienne, peu à peu, à partir de l’expérience vécue par les premiers témoins, à réaliser la pleine Seigneurie de Jésus Christ, sauveur de tous les hommes, capable de reprendre, de contenir toute l’humanité, de la guider, de la conduire vers la vraie vie... En tout, le Christ a la primauté, en tout Il accomplit... Lui, le Messie, Fils du Père,... Lui, le Crucifié...

Paul a été le plus grand des premiers témoins, il s’en est fait avec passion le premier théoricien... dans des formules magistrales, il dit le Mystère de la Mort et de la Résurrection du Seigneur, il dit aussi comment ce Mystère reprend toute l’aventure humaine, ré-ouvre le chemin du juif comme celui du païen, resitue la nécessité des signes, comme celle de la sagesse...

La bonté de Dieu s’adresse à tout notre être, ne laisse rien de nos vies, elle contient tout de nos êtres... Elle devient, par là, objet de scandale et de folie... Elle accueille et reçoit ce que nous rejetons pour grandir par nous-mêmes, en ne retenant que les signes ou que la sagesse. Elle assume tout, elle prend tout, elle aime en tout, elle sauve tout... Sa faiblesse apparente qui la mène à l’anéantissement est force de salut. Par elle, notre humanité entière est reconnue, vivifiée, sauvée, transformée, accomplie... car rendue capable d’aimer pleinement en toute situation.

En cette année, c’est ce chemin que nous avons-nous aussi, croyants chrétiens du monde entier, à reprendre. Nous allons à Dieu par Jésus-Christ. Dans sa mort, il reçoit, accueille, porte et transforme toute notre humanité. Loué soit-il !

Allons à lui, confessons notre péché, il est le Miséricordieux...

Père Jean-Luc Fabre

perce-neige.jpg

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1,22-25.

Frères, alors que les Juifs réclament les signes du Messie, et que le monde grec recherche une sagesse, nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les peuples païens. Mais pour ceux que Dieu appelle, qu'ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie est puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car la folie de Dieu est plus sage que l'homme, et la faiblesse de Dieu est plus forte que l'homme.

photo http://www.linternaute.com/nature-animaux/magazine/photo/la-nature-sous-la-neige/image/perce-neige-535489.jpg

 Commentaire de l'Evangile de ce dimanche (3e dimanche du temps de Carême)

Prière universelle