Suivre Jésus - servir la justice et la paix

Publié le par Jardinier de Dieu

Au-Liban-Benoit-XVI-a-condamne-toutes-les-violences_article.jpg

Benoît XVI a célébré la messe sur le front de mer de Beyrouth dimanche 16 septembre devant 350 000 personnes.FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Suivre Jésus, « c’est prendre sa croix pour l’accompagner sur un chemin incommode qui n’est pas celui du pouvoir ou de la gloire terrestre, mais celui qui conduit nécessairement à se renoncer soi-même, à perdre sa vie pour le Christ et l’Evangile, afin de la sauver. Car nous sommes assurés que ce chemin conduit à la résurrection, à la vie véritable et définitive avec Dieu ».

Accompagner le Christ exige une intimité toujours plus grande avec lui, en se mettant à l’écoute attentive de sa parole: « En promulguant l’Année de la foi, qui doit commencer le 11 octobre prochain, j’ai voulu -a précisé le Pape- que chaque fidèle puisse s’engager avec décision sur le chemin de la conversion du cœur. Tout au long de cette année, je vous encourage donc vivement à approfondir votre réflexion sur la foi pour la rendre plus consciente et pour fortifier votre adhésion au Christ Jésus et à son Evangile ».

C'est là « un chemin d’espérance pour tous ».

La gloire de Jésus se révèle au moment où, dans son humanité, il se montre le plus faible, particulièrement lors de l’Incarnation et sur la croix. C’est ainsi que Dieu manifeste son amour, en se faisant serviteur, en se donnant à nous... C’est un impératif pour l’Eglise de servir et pour les chrétiens d’être de vrais serviteurs à l’image de Jésus.

Le service est un élément fondateur de l’identité des disciples du Christ... Ainsi, servir la justice et la paix, dans un monde où la violence ne cesse d’étendre son cortège de mort et de destruction, est une urgence afin de s’engager pour une société fraternelle, pour bâtir la communion !

Je prie tout particulièrement le Seigneur de donner à cette région du monde des serviteurs de la paix et de la réconciliation pour que tous puissent vivre paisiblement et dans la dignité. C’est un témoignage essentiel que les chrétiens doivent rendre ici, en collaboration avec toutes les personnes de bonne volonté.

Je vous appelle tous à œuvrer pour la paix. Chacun à son niveau et là où il se trouve. Le service doit encore être au cœur de la vie de la communauté chrétienne elle-même. Tout ministère, toute charge dans l’Eglise, sont d’abord un service de Dieu et des frères. C’est cet esprit qui doit animer tous les baptisés, les uns à l’égard des autres, notamment par un engagement effectif auprès des plus pauvres, des marginalisés, de ceux qui souffrent, pour que soit préservée la dignité inaliénable de toute personne.

Chers frères et sœurs qui souffrez dans votre corps ou dans votre cœur, votre souffrance n’est pas vaine. Le Christ serviteur se fait proche de tous ceux qui souffrent. Il est présent auprès de vous. Puissiez-vous trouver sur votre route des frères et des sœurs qui manifestent concrètement sa présence aimante qui ne saurait vous abandonner. Soyez remplis d’espérance à cause du Christ...

Benoit XVI, 16 septembre 2012, au Center Waterfront du port touristique de Beyrouth (Liban) http://www.news.va/fr/news/lexigence-de-servir-la-justice-et-la-paix

photo http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Au-Liban-Benoit-XVI-a-condamne-toutes-les-violences-_NG_-2012-09-16-854082

Publié dans Pape