Toussaint : Jésus appelle tout homme à la sainteté

Publié le par Jardinier de Dieu

Beatitudes theme image« Jésus s’assit et ses disciples s’approchèrent ». Tous ses disciples. L’appel à la sainteté concerne tous les disciples. Jésus ne s’adresse pas aux Douze seuls. C’est à tous sans distinction que Jésus s’adresse. Il en allait de même dans le désert, avec Moïse.

 « Parle à toute la communauté des fils d'Israël; tu leur diras : ‘Soyez saints, car je suis Saint, moi, le Seigneur, votre Dieu’ » (Lévitique 19,2). Rien de moins que d’être à l’image et à la ressemblance du Dieu trois fois saint. Cette parole peut légitimement nous intimider, nous sembler au-delà de nos forces ! C’est la seule fois dans le Lévitique qu’un chapitre est introduit avec cette insistance sur ‘toute la communauté’. Pourquoi ici ? Pour nous rappeler que cet appel à la sainteté ne concerne pas seulement quelques membres du peuple, les prêtres ou les lévites par exemple, mais tout le peuple. Je vous citerai quelques mots d’un commentateur juif, Moïse Alshikh (1508-1600), qui conviennent également très bien à notre évangile : « Le Seigneur demande à chaque homme d’être saint et d’imiter ainsi son Créateur. Néanmoins beaucoup de gens supposent à tort que cet objectif ne peut être que celui d’une poignée d’élus et renoncent à rechercher cet idéal spirituel. C’est une erreur… Ce chapitre a été donné à ‘toute l’assemblée’ pour que chacun sache que ce message n’est pas destiné à une minorité puisque toute la communauté des fils d’Israël est inclue dans l’appel à ‘être saints’ ». Il n’y a pas deux classes de fils d’Abraham. Jésus nous la redit hier, avec Zachée. De même, il n’y a pas deux classes de disciples du Christ.

Qui est le disciple ? C’est celui qui reçoit la grâce d’imiter le Christ. Pas d’autre chemin pour le disciple que celui du Christ. « Le disciple n’est pas plus grand que son maître » (Matthieu 10,24). Ni plus grand, certes… ni moins grand ! Seul le Christ nous permet de bien entendre ses propres paroles. La vie du Christ est l’exégèse des paroles du Christ. Vivre les Béatitudes, c’est lui ressembler davantage. Car lui seul les a vécues parfaitement.

 

Jésus s’est fait pauvre, lui qui n’avait « nul endroit où reposer la tête » (Matthieu 8,20), lui qui attendait toute sa vie du Père.

 

 

Jésus s’est fait doux et humble de cœur et il a reçu, à la Résurrection, la terre entière en partage : « des hommes de toute nations, races, peuples et langues ».

 

 


 Jésus a pleuré sur Jérusalem et, dans Jérusalem il a été consolé, au matin de Pâques.

 

 Jésus a eu faim et soif de justice et il a été rassasié. C’est lui notre justice.

  

Jésus a pardonné à tous. A Judas même, il a dit mon « ami » (Matthieu 26,50). Il est devenu pardon pour quiconque croit en lui.

 

        

 Jésus a eu le cœur pur. Il voyait en tout visage la créature de son Père. En tout homme l’empreinte de son Créateur.

 

Jésus a été artisan de paix « en détruisant le mur de la haine » (Ephésiens 2,14) qui séparait les juifs et les païens. C’est lui « notre paix ».

 

 Jésus a été persécuté et il est entré le premier dans le Royaume « qui a été préparé pour » nous « depuis la fondation du monde » (Matthieu 25,34).

 

 

Jésus s’est réjoui. En Galilée, il a exulté de joie sous l’action de l’Esprit Saint et cette joie, même à Jérusalem, nul n’a pu la lui ravir.


 

Que le Seigneur mette en nous le désir de rejoindre le Christ dans le sein du Père. De le rejoindre avec tous nos frères les Saints. C’est déjà ce que demandait St Paul en écrivant vers l’an 50aux chrétiens de Thessalonique, dans le premier écrit du Nouveau Testament : « Que le Seigneur … affermisse ainsi vos cœurs dans une sainteté irréprochable devant Dieu notre Père, pour la venue de notre Seigneur Jésus avec tous ses saints » (1 Thessaloniciens 3,12a-13).


P. Marc Rastoin,

« Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !

 

 

 

 

Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !

 

 

 

 

 

 

Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !

 

 

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !

 

Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !

 

 

 

 

 

Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !

 

 

Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !

 

 

 

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !

 

 

 

Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

 

 

Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

 

 

Jésus, Le sermon de sur la montagne - Béatitude (Matthieu 5,1-12a.)

P. Marc Rastoin,  http://www.stignace.net/homelies/toussaint2004.htm ; photo http://www.croire.com/var/croire/storage/images/definitions/bible/beatitudes/7893-2-fre-FR/Beatitudes_theme_image.jpg