La neige et moi

Publié le par Jacquie

Ce matin 14 février 2012, de nouveau la région toulousaine se pare d’une « robe blanche ».  Il neige encore ! Ces mots suivants, rédigés depuis une semaine, sont publiés aujourd'hui pour vous, les amis, les visiteurs du blog. Soyez prudent sur la route ! Il fait un peu moins froid, mais risque de verglas ... 

neige-toulouse_headerphoto.jpg
La neige  inspire poètes et écrivains. Dans l’Eurydice, Jacques Lamarche a écrit : « « On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger.  » Nous savons bien que l’hiver couvert de neige peut aussi causer des accidents, et certains mortels.

Je me suis retrouvée parmi les victimes des accidents causés par la neige. La « neige » a touché, blessé  ma colonne vertébrale. La neige me bloque.

En devant rester chez moi,  je pense aux personnes sans domicile fixe, aux malades, aux personnes seules, isolées … Ils ont besoin de la chaleur humaine, de la présence authentique d’un autre. Une voix humaine, une main à serrer peuvent réchauffer le cœur, peuvent donner le goût d’apprécier la vie donnée par Dieu malgré la lourdeur pesante du quotidien.  Soyons généreux et prêts aux chevets des gens qui ont besoin de nous !
Je prie de tout cœur pour les volontaires, les soignants qui s’occupent des malades, des mourants
Que Dieu les comble sans cesse d’amour et de foi !
Qu’il les accompagne toujours sur les chemins du service à leurs frères !

Aujourd’hui, malgré le froid, il fait très beau, le soleil brille depuis ce matin.  
Le gel rend les toits et le sol resplendissants.
Les branches d’arbres dépourvues de feuilles bougent sous le vent.
Peut-être que la neige va bientôt fondre.

Soudain, ces versets du psaume 147 (15-18) reviennent à mon esprit :
« 15- il envoie ses ordres à la terre,
Et aussitôt court sa parole.
16- Il répand la neige comme des flocons de laine,
Il éparpille le givre comme de la cendre.
17- Il jette ses glaçons comme des miettes ;
Devant ses gelées, qui résistera ?
18- Il envoie sa parole, c’est le dégel ;
Il fait souffler le vent, les eaux s’écoulent . »

Aucun bruit autour de moi, à part le sifflement du vent, les craquements de la neige sous les roues des voitures.
Personne n’est à côté de moi pour m’aider à attraper un papier par terre. Je suis seule, terriblement seule. Pourtant, le visage du Christ souffrant est là, il est dans la douleur physique de mon corps et il est dans ma solitude. Non, je ne suis pas seule, car  sa Parole est avec moi , elle me console  par la voix  de « mon bien-aimé ».

Seigneur, que ta Parole dégèle toutes les portes et les cœurs gelés ! Que ton eau vive arrose ma vie ! Rien n’est du au hasard pour toi, cette chute malencontreuse  m’ amène encore plus près de toi. Je sais que dans l’aventure avec toi, la monotonie n’existe pas. Rien ne se répète  Après être tombée, je me relève pour aller encore vers toi, car il n’y a que toi qui lave toutes les souillures de mon cœur et de mon âme et qui les rend de plus en plus blancs, encore plus blancs que la neige. Vive la neige ! Vive l’hiver ! Le printemps va venir…

photo1 http://photo.autonews.fr/neige-toulouse/477706-1-fre-FR/neige-toulouse_headerphoto.jpg

Publié dans actualité et vie : KL