Un beau passage de relais dans les Landes

Publié le par père Jean-Luc

Une Eglise qui accueille !

accueil eveque gaschignard landes

Ce dimanche (11 mars 2012) j’ai participé à l’installation de Monseigneur Hervé Gaschignard dans le diocèse des Landes à Dax. Mgr Hervé Gaschignard, évêque auxiliaire de Toulouse auprès de Mgr Robert Le Gall, prend la successionde Mgr Philippe Breton. Que retenir de cette belle célébration ? Landes

* Que la relation entre l’Eglise et la société civile paraissait détendue et confiante. La Mairie de Dax a donné un sacré coup de main pour que la cérémonie puisse se dérouler dans un cadre aménagé pour l’occasion. Plus de 2 500 personnes y ont participé et la petite cathédrale comble n’aurait pu y suffire. Les prêtres ont pu se changer dans le hall de la mairie transformé pour l’occasion en sacristie, tout comme la halle du marché, devenue une annexe pour la célébration eucharistique pour accueillir quelques centaines de fidèles, un grand nombre d’écrans vidéo permettaient à chacun où qu’il soit de suivre le déroulé de la cérémonie... Les Autorités civiles et militaires, les représentants politiques étaient présents à la cérémonie. Une société heureusement rassemblée...

* Que les relations à l’intérieur de l’Eglise se révèlent là aussi détendues et confiantes. La confiance a d’ailleurs été le maître mot du discours d’accueil du vicaire général le Père Bernard Hayet, il a déclaré « Merci d'avoir accepté d'être notre évêque. Nous vous accueillons et nous vous reconnaissons comme tel. « Aimez-nous, nous vous suivrons » ». Cette confiance a été un appel à la réciprocité. Le Père Hayet poursuivait ainsi son mot d’accueil « La liturgie de la prise de possession du diocèse par le nouvel évêque prévoit un beau geste que nous allons accomplir tout de suite : nous, les prêtres de votre beau diocèse, et les diacres avec nous, nous allons venir à votre rencontre et mettre nos mains dans les vôtres. C’est un acte de fraternité sacramentelle. C’est un acte de confiance réciproque car, ce faisant, vous mettez, vous aussi, vos mains dans les nôtres. Il traduit la volonté du Christ qui vous dit, qui nous dit : « Je ne vous appelle pas mes serviteurs ; je vous dis mes amis » » Réciprocité qui prenait une dimension mondiale par la présence de nombreux prêtres africains œuvrant dans le diocèse... Une Eglise heureusement rassemblée dans ses différences...

* Oui, la vie à la suite du Christ appelle chacun à entrer en fraternité. Reconnaître le Père de Jésus Christ comme son propre Père appelle chacun à entrer en relations nouvelles avec son prochain, appel à marcher vers la fraternité, fraternité qui ne peut s’épanouir sans une vie filiale et libre, sans un travail de respect si ce n’est d’égalité avec les autres... Et en ce jour, nous retrouvions certainement l’influence de la profonde générosité de Saint Vincent de Paul et, à sa suite, de la bienheureuse Marguerite Rutan... qui ont inscrit l’amour et le respect du prochain [et notamment du plus pauvre] comme signe puissant de l’amour de Dieu.

* « Nous ne sommes pas encore au score final. Et vous entrez dans la partie déjà commencée » remarquait le Père Hayet. Telle est notre situation humaine, entre un « déjà là » et un « pas encore ». Heureux sommes-nous de pouvoir marcher ainsi ensemble. Merci au Seigneur de nous donner, de temps en temps, des signes de sa Seigneurie en rassemblant dans la paix son Eglise... Merci à l’Eglise des Landes de cheminer sur son propre chemin. « Patiemment, fidèlement, humblement, courageusement aussi, les communautés de notre Église diocésaine apprennent à se prendre davantage en charge. Vatican II est notre “boussole fiable” et, selon le statut des Équipes d’animation pastorale paroissiale (EAPP), nous cherchons à inscrire « dans la vie concrète des paroisses une certaine vision de l’Église, du statut des baptisés, du rôle des ministres ordonnés, de l’exercice de l’autorité et du pouvoir, du partage des responsabilités ». Voilà l’Église que vous recevez en partage : pour “repartir du Christ”, elle s’efforce de revenir à sa source, le Christ et, à sa suite, d’ouvrir des chemins à saveur d’Évangile. » P. Hayet. Cette Eglise landaise, heureusement rassemblée, a conforté tous ceux qui sont venus la visiter en ce jour.

Merci pour cette paix bâtie, donnée, reçue... et toujours à reconquérir.

photo 1 http://landes.catholique.fr/IMG/jpg/DSC_0342.jpg (Monseigneur Gaschignard & P. Hayet)

photo 2 http://landes.catholique.fr/IMG/jpg/DSC_0055.jpg

Publié dans actualité et vie : JL