Un Dieu qu'on ait joie à prier

Publié le par Jardinier de Dieu

Prier, ce n'est pas parler à Dieu, c'est écouter Dieu qui te parle.

 

Prier, ce n'est pas demander à Dieu, mais recevoir ce que Dieu veut te donner; ce n'est pas être exaucé de Dieu, mais exaucer Dieu qui te prie; ce n'est pas demander pardon à Dieu, mais t'ouvrir au pardon qu'Il te propose; ce n'est pas t'offrir à Dieu, mais accueillir Dieu qui s'offre à toi.

 

Qu'est la prière? Une attention à Dieu qui prie en nous, une démission de nos exigences, de nos révoltes et de nos espoirs, un consentement à Dieu, qui nous ouvre à ses desseins. [...]

 

Toute prière est action de grâce: tu ne peux pas parler à Dieu si Dieu ne t'a pas adressé la Parole, si Dieu ne t'a pas parlé, tu n'as rien à Lui dire. Comment veux-tu entrer en relation avec Lui s'il n'est pas entré en relation avec toi? [...]

 

Mais as-tu de quoi rendre grâce?

 

Connais-tu un Dieu dont tu aies envie de parler, que tu aies envie d'imiter, dont tu aies envie de vivre?

joie-a.jpg 

Vous ne prierez jamais que si vous avez joie à prier. Vous ne prierez jamais que devant un Dieu qui se révèle à vous tellement meilleur que vous ne l'aviez cru, un Dieu qui vous fait rendre grâce par sa seule apparition.

 

C'est ainsi que la prière jaillissait du coeur du Christ: "Père, je te bénis... Père, je te rends grâce... Père juste, le monde ne t'a pas connu, mais moi je T'ai connu!" [...]

 

La plupart des hommes, devant Dieu, se sentent coupables. Ils ont peur, ils l'imaginent mécontent, bougon, sourcilleux. Et cela ne tient pas à des causes individuelles, cela ressortit à une explication absolument universelle: "Dieu a fait l'homme à son image et à sa ressemblance, mais l'homme le lui a bien rendu!"

 

Invinciblement, nous imaginons un Dieu à notre image: majestueux, trônant, redoutable, malveillant. Comme nous ne sommes pas très contents de Lui, nous croyons qu'il n'est pas content de nous. Comme nous ne pensons pas beaucoup à Lui, nous supposons qu'Il ne s'occupe pas beaucoup de nous. Et comme nous L'aimons peu, nous penchons à croire qu'Il ne doit pas nous aimer beaucoup!

 

Or toute la révélation nous enseigne que Dieu n'est pas comme nous, que nous ne devons pas, pour savoir ce qu'Il ressent à notre égard, consulter ce que nous ressentons à son égard. Dieu nous aime quand nous ne L'aimons pas. Dieu n'a pas besoin que nous L'aimions pour nous aimer. Dieu ne nous aime pas parce que nous en sommes dignes, mais Il nous aime si patiemment, si tendrement, que nous finirons par le devenir.

Louis Evely
Merci Jean pour la photo

_____________

 

* Extrait de: La prière d'un homme moderne,1969,  Ed. du Seuil, Paris. pp 35-37

Publié dans Prières