Un poème pour le Secours

Publié le par Jardinier de Dieu

sdf

« Vos mains volontaires se tendent

Et par votre accueil bienveillant

Peuvent s’alléger enfin les tourments.

 

Un sourire, un geste, votre dévouement qui me réconforte,

Grâce à votre chaleur je me sens déjà plus forte.

Mallaury-Nataf-SDF

Je me souviens encore du goût du café chaud que vous m’avez tendu,

Lorsqu’en plein hiver, un jour, mes larmes s’étaient répandues

Parce que j’avais froid et nulle part où aller

Parce que j’avais mal de me sentir ainsi délaissée.

 

Je me souviens encore de cette douce voix qui m’a dit :

"Ne vous inquiétez pas, ne vous faites plus de soucis" 

"Allons, ne pleurez pas, vous ne dormirez pas dehors cette nuit"

"Allons, vous avez froid ? Nous vous donnerons aussi quelques habits".

 

Quelques années plus tard, je faisais moi-même des dons

Pensant toujours à vous, continuant vos bonnes actions.

 

Je me souviens encore, lorsque vous m’avez tendu ce mouchoir,

Et que j’ai vidé dedans, les amers souvenirs de mes déboires.

 

Aujourd’hui, émue par tant de bonté

Je voudrais maladroitement vous remercier.

Car j’ai eu à nouveau besoin d’être aidée.

Et encore une fois, vous m’avez secourue sans hésiter.

 

Je remercie les membres de la commission

Et tous les braves gens qui font les donations.

 

Votre pureté de cœur se reflète pour toujours

À travers ceux qui reçoivent vos dons pleins d’amour. 

Une jeune femme du secteur de Pont-à-Mousson a offert un texte émouvant à l’équipe du Secours Catholique

http://meurtheetmoselle.secours-catholique.org/Un-poeme-pour-le-Secours

Publié dans actualités