Une femme qui lit

Publié le par Kim-Liên

bord-de-mer.jpg

Oraison : Dieu notre Père, ton Fils bien-aimé est venu pour que nous ayons la vie en abondance ;

Qu’Il guide encore ton peuple par le juste chemin et le rassure quand il traverse les ravins de la mort.

Accorde-nous d’écouter sa voix et de marcher à sa suite jusqu’en ta maison où tu nous prépares la table du festin éternel. Par Jésus Christ…

 

Il n’y a pas longtemps que je découvre l’existence et la beauté des oraisons de la messe, notamment les premières, juste avant la liturgie de la Parole. Normalement, l’oraison donne un éclairage sur le passage de l’Evangile du dimanche. 

Aujourd’hui, les trois phrases de cette oraison me révèlent que je suis aimée par Dieu. Son amour est inouï. Le Christ, son Fils unique  est venu en ce monde pour mon bonheur, ma « vie en abondance ». Je découvre que je suis aussi dans un petit bateau sur une mer mouvementée, et qu’il faut la traverser pour arriver à bon port. Comment faire ? Heureusement, le Christ est ma boussole « Il nous guide ». Sa voix résonne à mon oreille : « ma fille, c’est moi, n’aie pas peur, descends de ta barque, marche sur l’eau, le repas est prêt sur la plage, je t’attends, je vous attends » ! Oui, Seigneur Jésus, je viens vers toi car tu es la Porte que je dois franchir pour entrer dans la maison du Père, tu es le Pasteur qui me conduit avec les autres. Quelle joie pour moi de découvrir cet amour prévenant qui me guide, me donne de discerner le chemin pour aller à Lui ! Tu es bien le Bon Pasteur … je réponds à ton appel, à ta voix. 

Mes amis, je suis heureuse de partager avec vous des éléments de ma méditation à partir de l’  oraison du 4ème dimanche de Pâques. Si vous n’avez pas d’habitude de prier avec l’oraison, essayez de prendre un quart d’heure, lisez-la attentivement … laissez cette oraison pénétrer votre esprit. Entrez, peu à peu, dans la vision qu’elle vous propose. Faites-le doucement tous les jours et vous verrez … une paix profonde gagnera votre cœur au milieu des turbulences de la vie. Cette méditation vous disposera aussi à mieux être présents à la messe dominicale, à mieux entendre la Parole du Bien Aimé.

Kim-Liên, texte relu par père Jean-Luc
Source de la photo http://img.over-blog.com/500x375/3/89/34/66/bord-de-mer/bord-de-mer-0550.jpg

Publié dans oraison