Lc 8, 19-21 Une fraternité qui se bâtit sur la Parole entendue ...

Publié le par père Jean-Luc fabre

(version 2013)

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 8,19-21.


La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu'à lui à cause de la foule. On le fit savoir à Jésus : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

DSCN8433.JPG

A ses proches qui veulent le voir et qui butent sur des impossibilités matérielles, Jésus répond en mettant en avant l’écoute de Dieu comme le lieu véritable de la constitution de sa famille. C’est cela qui bâtit la commune appartenance : une écoute active par chacun. Rien donc de repérable au début, aucune mise en commun même, mais un fruit commun, spirituel, peu à peu, se constituera.

 

Une identité qui se construit, se développe, se tisse entre les uns et les autres. L’identité véritable de l’homme est en devenir, elle ne se réduit pas à un déjà-là acquis constatable, fixé, intangible, où chacun devrait seulement fonctionner selon une norme établie. Elle ne se ferme pas sur elle-même.

 

Ce qui me rapproche de Jésus, ce qui me situe par rapport à Lui, c’est d’écouter comme Lui, de devenir comme Lui-même devient, d’entrer dans ma filiation. Aujourd’hui, je puis me rapprocher de Lui en recevant ce qui m’est donné en propre, en le laissant fructifier... par là, je me rapproche également de mes autres frères.

Père Jean-Luc Fabre

Photo : Cristina Bunea