Vérité, annonce et authenticité de vie à l’ère du numérique

Publié le par Jardinier de Dieu

mains.jpg
Nous ferons un commentaire où nous exprimerons comment nous entendons répondre à la sollicitation du Saint Père sur le blog Jardinier de Dieu. Ce message doit interroger notre pratique.

Il nous a paru aussi souhaitable de vous faire connaître l’intégralité du message de Benoît XVI qui, tout en décrivant de manière suggestive la situation présente, donne les traits d’une communication authentique.

Bonne lecture et à bientôt.

Les petits jardiniers de Dieu

Voici le texte

Conseil Pontifical pour les Communications Sociales

45ème JOURNÉE MONDIALE DES COMMUNICATIONS SOCIALES

"Vérité, annonce et authenticité de vie à l’ère du numérique."

le 5 juin 2011 

Chers Frères et Soeurs,

A l'occasion de la XLV Journée Mondiale des Communications Sociales, je désire partager quelques réflexions, suscitées par un phénomène caractéristique de notre temps : l'expansion de la communication à travers le réseau Internet. La conviction est toujours plus répandue que, comme la révolution industrielle produisit un profond changement dans la société à travers les nouveautés introduites dans le cycle de production et dans la vie des travailleurs, ainsi aujourd'hui la profonde transformation en acte dans le champ des communications guide le flux de grands changements culturels et sociaux. Les nouvelles technologies ne changent pas seulement le mode de communiquer, mais la communication en elle-même, on peut donc affirmer qu'on assiste à une vaste transformation culturelle. Avec un tel système de diffusion des informations et des connaissances, naît une nouvelle façon d'apprendre et de penser, avec de nouvelles opportunités inédites d'établir des relations et de construire la communion.

On explore des objectifs auparavant inimaginables, qui suscitent de l'étonnement à cause des possibilités offertes par les nouveaux moyens et, en même temps, exigent toujours plus impérativement une sérieuse réflexion sur le sens de la communication dans l'ère numérique. Cela est particulièrement évident face aux potentialités extraordinaires du réseau Internet et la complexité de ses applications. Comme tout autre fruit de l'ingéniosité humaine, les nouvelles technologies de la communication doivent être mises au service du bien intégral de la personne et de l'humanité entière. Sagement employées, elles peuvent contribuer à satisfaire le désir de sens, de vérité et d'unité qui reste l'aspiration plus profonde de l'être humain.

Dans le monde numérique, transmettre des informations signifie toujours plus souvent les introduire dans un réseau social, où la connaissance est partagée dans le contexte d'échanges personnels. La claire distinction entre producteur et consommateur de l'information est relativisée et la communication tendrait à être non seulement un échange de données, mais toujours plus encore un partage. Cette dynamique a contribué à une appréciation renouvelée de la communication, considérée avant tout comme dialogue, échange, solidarité et création de relations positives. D'autre part, cela se heurte à certaines limites typiques de la communication numérique : la partialité de l'interaction, la tendance à communiquer seulement quelques aspects de son monde intérieur, le risque de tomber dans une sorte de construction de l'image de soi qui peut conduire à l'auto complaisance. (suite)

Publié dans Pape